Évacuation de 470 personnes cernées par les flammes à Martigues

Dans la nuit du 4 au 5 août 2020, la Côte Bleue, dans les Bouches-du-Rhône, est ravagée par un incendie hors norme, attisé par un vent à 90 km/h. Des centaines de personnes, cernées par les flammes, se retrouvent piégées en bord de mer. Les stations SNSM de Carro, Martigues et Port Saint Louis du Rhône prennent part à un dispositif de secours qui mobilise pompiers, affaires maritimes, gendarmerie maritime, police et plaisanciers.
""
Légende
Cette nuit-là, les sauveteurs SNSM évacuent une centaine de victimes, devant un incendie qui aura marqué les esprits. © Jean-Michel Roque

Une progression «dantesque» ! De mémoire, Grégory Allione, chef de corps des sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône, n’a jamais vu une telle vitesse de propagation du feu. À tel point que de nombreux campeurs et résidents de l’anse des Tamaris n’ont d’autre choix que de fuir vers la mer. Une grande opération d’évacuation se met alors en place. Le canot tous temps de la station de Carro recueille quatre-vingt neuf personnes en trois rotations.

Frédéric Vert, président de la station qui se trouve à bord, témoigne :

On récupère des gens choqués, en légère hypothermie et dans un état de prostration totale. Heureusement, nous avons un équipage compétent, qui a su gérer.

Serge Sautecoeur, patron de la vedette de Port Saint Louis du Rhône, se souvient d’un spectacle apocalyptique. «Le tour de la crique était en feu, la fumée dense prenait à la gorge et les bouteilles de gaz du camping n’arrêtaient pas d’exploser. Mais grâce à la compétence et au dévouement de l’équipage, tout s’est bien passé».

En quatre rotations, la SNS 220 va évacuer soixante personnes, dont des gens âgés et handicapés.

J’ai été frappé par le silence des sinistrés que nous avons embarqués, certains avaient perdu leur maison. 

""
Tous les sauveteurs ont reçu une médaille du maire de Martigues, qui a souligné leur abnégation. © Jean-Michel Roque

La vedette de Martigues, arrivée sur zone à 21 h 00, va connaître une situation délicate. «Il y avait beaucoup d’intervenants sur zone, dont des plaisanciers qui aidaient à l’évacuation.» Une intention louable, mais qui a généré un certain désordre sur l’eau. À peine arrivé, le patron de la vedette est accosté par deux embarcations, une à l’avant et une à l’arrière, qui souhaitent transborder des sinistrés. «Tout de suite, les gens se sont agrippés sur le balcon et à l’avant. Le transbordement délicat d’une personne âgée en état de choc n’a pas permis de manœuvrer la vedette, qui s’est retrouvée poussée sur les rochers par un violent mistral», explique Daniel Lourenco-Paulo, président de la station de Martigues. Impossible donc de dégager à temps, la SNS 281 se retrouve coincée sur des hauts-fonds. Les dégâts sur la coque sont conséquents, mais tout le monde va bien.

Durant cette terrible nuit, près de cinq cents personnes seront évacuées par la mer, une situation très exceptionnelle note le porte-parole du préfet maritime de la Méditerrannée. Elle a nécessité un dispositif de secours important, dans lequel les Sauveteurs en Mer de Carro, Port Saint Louis du Rhône et Martigues ont joué un rôle essentiel.

Cette nuit-là, le danger venait de la terre…

Nos sauveteurs sont entraînés et équipés pour effectuer ce type de sauvetage. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois !

Article rédigé par Marjorie Biran, paru dans le magazine Sauvetage n°154 (4ème trimestre 2020)


Équipages engagés

SNS 073 Patrons Antonin et Raoul Domenge - Station de Carro

Patron : Jean-Claude Di Fusco  

Chef de pont : Pierre Mary  

Radio : Fabrice Sterpione

Nageurs de bord : Nicolas Jarossay et Frédéric Salogne

Équipiers : Nicolas Mortel, Jean-Michel Roque et Frédéric Vert

 

SNS 281 Notre-Dame-des-Marins - Station de Martigues

Patron : Patrick Pombo

Sous-patron : Pierre-Alexandre Recouvreur  

Mécanicien : Vincent Ferrer

Équipiers : Atef Gharbi et Stéphane Jolyt

 

SNS 220 Capitaine de vaisseau Mortenol - Station de Port Saint Louis du Rhône

Patron : Serge Sautecoeur

Patron suppléant : Serge Amato

Chef de pont:  Ludovic Devassine

Mécanicien : Willy Jennequin

Équipier-secouriste : Patrick Lemette