Que faire en cas de piqûres de vives, oursins ou méduses ?

Sur les plages, vous pouvez vous faire piquer par une vive, une méduse ou encore un oursin. Les douleurs qui en résultent sont impressionnantes mais ces piqûres sont rarement dangereuses. Voici comment les éviter et les soigner.
piqures-vives-oursins-meduses

 

Les conseils des Sauveteurs en Mer pour éviter et soigner les piqûres de vives 

Les vives sont de petits poissons de couleur claire, jaunes, tachetés ou rayés de marron qui ne dépassent pas 20 cm de long. Elles vivent enfouies dans le sable et ne laissent dépasser que leurs épines dorsales et le sommet de leur tête, ce qui fait qu'on ne les voit pas.

Ces épines sont venimeuses et leurs piqûres très douloureuses. Quand les vives se sentent menacées, elles dressent leurs aiguillons et injectent leur venin.

En général, on se fait piquer au pied. La douleur est immédiate et intense. La peau gonfle et devient dure. On peut ressentir des fourmillements, des nausées, vomir et beaucoup transpirer.

En cas de piqûre de vive, il faut sortir de l’eau et rejoindre le poste de secours le plus proche.

Les sauveteurs de la SNSM feront tremper votre pied dans de l’eau chaude. Le venin est détruit par la chaleur en une dizaine de minutes. S’il n’y a pas de poste de secours, marchez sur du sable chaud.

Il faut ensuite bien désinfecter !

Si les symptômes persistent plus de deux heures ou si la plaie s’infecte, consultez un médecin.

 

Les conseils des Sauveteurs en Mer pour éviter et soigner les piqûres d’oursins 

Les oursins ressemblent à des boules sombres recouvertes de piquants. Ils vivent sur les fonds sableux ou accrochés aux rochers. La plupart du temps, leurs piquants sont courts et non venimeux mais ils pénètrent dans la peau. La douleur de la piqûre est intense.

Les piquants ont tendance à se fractionner sous la peau et sont donc difficiles à enlever.

En cas de piqûre et s’il n'y a pas de poste de secours sur la plage, vous pouvez utiliser un ruban adhésif ou une petite pince pour les retirer.

N'oubliez pas de bien désinfecter la peau !

Vérifiez qu’il ne reste pas un bout de piquant sous la peau : cela pourrait s’infecter dans les jours suivants.

Si les symptômes persistent ou si la plaie s’infecte, consultez rapidement un médecin.  

Les conseils des Sauveteurs en Mer pour éviter et soigner les piqûres de méduses

Les méduses nagent en surface, poussées par le vent et les marées. Ce sont leurs tentacules qui piquent.

Toutes les méduses piquent, à différents degrés, même échouées sur la plage. La piqûre ressemble à une brûlure. La peau devient rouge et gratte.

En cas de piqûre de méduse, rincez la zone avec de l’eau de mer, jamais de l’eau douce ! Nettoyez bien la plaie, mais sans frotter.

Retirez les tentacules visibles avec une pince ou la main protégée par un gant.

Mettez du sable sur la partie touchée et laissez sécher pour piéger les cellules urticantes invisibles. Grattez doucement le sable avec un morceau de carton pour les enlever.

Ensuite, désinfectez bien. Si la douleur persiste ou que des malaises apparaissent, consultez un médecin.

Dans tous les cas, quel que soit l’animal qui vous a piqué, vous devez sortir de l’eau immédiatement car la douleur peut vous empêcher de nager.

Les postes de secours savent s’il y a des risques de piqûre sur la plage. Passez vous renseigner auprès d’eux avant d’aller à l’eau.

N’hésitez pas à vous baigner avec des chaussures spéciales pour la mer.

En cas de piqûre, n’incisez pas la plaie, ne sucez pas le venin, ne bloquez pas la circulation du sang dans la jambe ou dans le bras avec un garrot et ne mettez pas de vinaigre.

Conseils rédigés en collaboration avec les centres antipoisons.