Retour sur les actions 2020 des Sauveteurs en Mer

Chaque année, les Sauveteurs en Mer réalisent environ 10 000 interventions de sauvetage sur l’ensemble du territoire français et d’Outre-mer et secourent près de 37 000 personnes. Malgré les confinements et interdictions de navigation de plaisance de l’année 2020, les bénévoles de la SNSM n’ont cessé de multiplier les actions de sauvetage en mer et à terre. Retour sur une sélection des interventions marquantes de l’année.
carro sauvetage snsm covid-19
Légende
Intervention de la SNSM Carro le 13 avril 2020 © Jean-Michel-Roque

Mobilisations lors de la crise sanitaire

La SNSM est une association agréée de sécurité civile : les sauveteurs sont donc formés aux premiers secours, équipés et entraînés pour des missions de sauvetage et de sécurité civile (secours à personne et soutien aux populations). Dès le début de la pandémie, les Sauveteurs en Mer sont intervenus partout en France métropolitaine et Outre-mer pour aider le personnel soignant, les pompiers, les plus fragiles et plus généralement tous nos concitoyens.

Entre l’assistance aux personnes les plus isolées, l’accueil de rapatriés, le renfort aux associations et aux centres spécifiquement dédiés au COVID-19, les transports sanitaires en bateau ou TGV médicalisés, les livraisons de masques et de matériel médical, et bien-sûr les interventions en mer, les bénévoles de la SNSM ont activement participé à lutter contre la propagation de la pandémie :

  • Des bénévoles des stations de sauvetage et Centres de formation et d’intervention (CFI) SNSM ont accueilli et orienté les patients dans des centres de consultation et / ou de dépistage du COVID-19 : à Saint-Malo, Saint-Raphaël, Douarnenez et Plouhinec, les secouristes de la SNSM se relayaient tous les jours pour assister les médecins et infirmiers. Les sauveteurs du CFI Gironde se chargeaient de l’accueil de visiteurs à l’entrée des EHPAD du département. Lire l'article >>
Les bénévoles SNSM du Centre Covid-19 de Saint-Malo
  • À Paris, les bénévoles du Centre de formation et d’intervention de Paris - Île-de-France ont soutenu le SAMU de Paris avec d’autres associations de sécurité civile à l’occasion de transferts de patients atteints du COVID-19 à bord de TGV médicalisés. Les bénévoles du CFI ont aménagé les TGV puis accueilli et aidé à installer les patients à son bord. Ils ont ensuite veillé au bon déroulement des trajets, sous contrôle médical du SAMU. Les sauveteurs du CFI de Paris ont par ailleurs soutenu les activités du SAMU en participant à des missions de régulation des appels et d’organisation logistique des secours ou en intégrant des Unités d’hospitalisations mobiles (UMH).
mobilisation-covid-19-coronavirus-cfi-paris-snsm-transfert-tgv-medicalise
Les sauveteurs du CFI Paris en renfort dans un TGV médicalisé Paris - Bretagne | Photo © Thomas Ravous
  • À Cabourg, Carro, Gruissan, Honfleur, au Grau-du-Roi, au Tréport et à La Touques-Trouville, les Sauveteurs en Mer ont assuré de nombreuses livraisons de courses de première nécessité aux populations les plus fragiles. Les secouristes de la station de Dives-sur-Mer ont par ailleurs rendu visite aux personnes âgées, tandis que les bénévoles du CFI Indre ont distribué des repas à domicile en coopération avec le Centre communal d’action social (CCAS) de Châteauroux.
  • Plusieurs transports de masques ont été réalisés par des bénévoles de la SNSM, notamment ceux du CFI Caen - Ouistreham qui ont livré la préfecture avec la collaboration de la Croix-Rouge Française, l'UMPS (Unité mobile de premiers secours), le SDIS 14, les démineurs de la Sécurité civile et la Protection civile et avec l’ARS, l’Agence régionale de santé. Ils ont également livré des masques dans les EPHAD et foyers sociaux, toujours sous ordres de la préfecture.
  • De nombreux transports sanitaires île – continent ont été opérés par les Sauveteurs en Mer en Bretagne : à Quiberon, au Conquet mais aussi à Groix, les bénévoles, en équipage réduit et munis de combinaisons, masques, gants et charlottes ont ainsi transporté des patients suspectés ou non d’être atteints par la Covid-19.

Déconfinement et hausse des interventions

Le retour à la mer tant attendu par les vacanciers, plaisanciers et autres pratiquants de loisirs nautiques a fait bondir le nombre d’interventions de la SNSM. L’activité de l’été 2020, toute zone confondue, a augmenté de 16 % par rapport à l’an passé, une hausse significative liée à une fréquentation importante du littoral :

  • Fin juin, Les Sauveteurs en Mer de Palavas ont secouru un wakeboarder victime d'une fracture du fémur durant une partie de wakeboard, organisée pour un enterrement de vie de garçon. La séance a fini sur un accident rare qui aurait mal tourné sans l’intervention quasi immédiate des nageurs sauveteurs et des canotiers de la SNSM de Palavas. Lire l'article >>
  • Fin juillet, quatre adolescents se sont retrouvés à l’eau après que leur catamaran ait chaviré près de la plage de Saint-Martin-de-Bréhal. Les sauveteurs ont été témoins de la scène et ont ainsi pu déclencher l’alerte immédiatement. Une parfaite coopération entre les différents services de secours a permis de récupérer rapidement les adolescents : les postes de secours SNSM de Saint-Martin-de-Bréhal et de Coudeville-sur-Mer, l'hélicoptère de la sécurité civile, les pompiers de Bréhal, la gendarmerie, la station SNSM d’Hauteville-sur-Mer et même l'école de voile de Saint-Martin-de-Bréhal ont secouru les quatre jeunes et remorqué leur catamaran. Lire l'article >>
  • Mi-août, un promeneur s’est retrouvé piégé par la marée en pleine nuit. Cette promenade paisible en bord de mer à la Touques-Trouville aurait pu connaître une fin moins heureuse pour ce vacancier parisien. Lire l'article >>
Les sauveteurs de Trouville cherchent un promeneur piégé par la marée ©Pierre Paoli
  • Fin septembre, un plaisancier a failli souffler sa dernière bougie sur son bateau le jour de son anniversaire. Alors qu’il transitait de Perros-Guirec vers Paimpol pour y laisser son bateau pour l’arrière-saison, Gilles a senti une odeur d’essence. Il a heureusement eu le temps de se mettre à l’abri sur la digue d’un phare proche de lui avant que deux explosions ne se produisent à bord. Lire l'article >>

Évacuation de 470 personnes cernées par les flammes à Martigues

L’été des sauveteurs a aussi été marqué par une intervention de grande envergure qui aurait pu finir en terrible drame : dans la nuit du 4 au 5 août, la Côte Bleue, dans les Bouches-du-Rhône, a été ravagée par un incendie hors norme, attisé par un vent à 90 km/h. Des centaines de personnes, cernées par les flammes, se sont retrouvées piégées en bord de mer. Les bénévoles des stations SNSM de Carro, Martigues et Port Saint Louis du Rhône ont pris part à un important dispositif de secours qui a mobilisé pompiers, affaires maritimes, gendarmerie maritime, police et plaisanciers. Lire l'article >>

Cette nuit-là, les sauveteurs SNSM évacuent une centaine de victimes, devant un incendie qui aura marqué les esprits. © Jean-Michel Roque

Programme Nouvelle flotte

Lancé en 2015, le programme transverse Nouvelle Flotte a pour but de concevoir une nouvelle gamme de navires de sauvetage, en associant architectes navals, futurs utilisateurs (bénévoles des stations) et les directions techniques, des achats et de la formation de la SNSM. Le but ? Faire face au vieillissement des bateaux actuels, homogénéiser la flotte, améliorer encore et toujours la sécurité des sauveteurs, s’adapter aux nouvelles pratiques nautiques et répondre aux enjeux écologiques.

© Couach / Barreau-Neuman

En 2020, la phase d’étude de conception des six navires de la gamme s’est achevée après que toutes les spécificités techniques et ergonomiques des bateaux aient été détaillées. La fin d’année a marqué la production des moules de coques des différents navires. Les phases d’essais opérationnels ont débuté pour certains navires tête de série. Lire l'article >>

 

La SNSM repose sur le dévouement de ses bénévoles et la générosité de ses donateurs. Sans le soutien de ces derniers, les sauveteurs de la SNSM n’auraient pas les moyens d’intervenir. Pour aider les bénévoles de la SNSM à sauver des vies, continuez de les soutenir en 2021 !