facebookTwitterGoogle PlusyoutubeInstagram

C'est arrivé le 2 décembre 1886

Partager
26 Novembre 2010 -

Averti à 7 heures 30 par deux coups de canon d’alarme tirés par le sémaphore, le patron Gossin fit immédiatement amarrer et mettre le canot de sauvetage à la mer. – Après avoir franchi les jetées, le canot réussit à gagner la haute mer à l’aide des avirons, et se dirigea sur le lieu du sinistre qu’il atteignit à 8 heures ½.


Après avoir manœuvré, non sans danger, pour aborder le navire en détresse par tribord, il parvint à l’accoster, et les naufragés purent être recueillis, malgré le violent ressac qui rendait cette opération des plus difficiles. Une fois terminée, le canot en sortant des brisants reçut plusieurs coups de mer qui le remplissaient entièrement d’eau et de sable, pouvant compromettre la manœuvre.


Il parvint néanmoins à gagner le large où il rencontra le remorqueur Juliette-Marie , capitaine Noëts, qui le ramena au port à 9 heures 30 et où il débarqua à la Cale des pêcheurs les quinze hommes (y compris le pilote) du trois-mâts Républic.


L’armement du canot de sauvetage Susan-Gray comprenait le patron GOSSIN, les canotiers DARENT (Edouard), HOUZÉ (Pierre), HOUZÉ (Arthur), NOEDTS (François), QUESTROY (Henri), TRUQUET (Marc), BOYEZ (Henri), COMBE (Louis), ROSE (Henri), MAES (Ernest), NYERS (Constant) et BÈLE (Charles).

SNSM - Les Sauveteurs en Mer
Association loi 1901, reconnue d’utilité publique depuis 1970 et inscrite au répertoire national des associations sous le numéro W759000011


8, cité d’Antin - 75009 Paris
Tel : 01 56 02 64 64