facebookTwitterGoogle PlusyoutubeInstagram

Dunkerque: deux opérations de sauvetage en deux jours pour la SNSM

Partager
28 Août 2013 -
DUNKERQUE_SNS087

Remorquage d’un voilier non manœuvrant

Sauvetage Dunkerque 082013Sauvetage Dunkerque 082013

Samedi 17 août 2013, vers 23h30, la station SNSM de Dunkerque est appelée par le CROSS Gris-Nez (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage de la zone Nord) pour venir à la rescousse d’un voilier en difficulté. Il n’y a pas de vent et le moteur ne permet pas de manœuvrer ce voilier de sept mètres qui dérive dangereusement au large dans une zone entre Leffrinckoucke et Zuydcoote.

Le canot tous temps Jean-Bart II de la station SNSM de Dunkerque, avec à son bord huit hommes, part immédiatement récupérer le voilier.

Le bateau et les deux hommes à bord sont remorqués, sains et saufs, au port de Dunkerque à 2 h 30 du matin.

 

 

 

 

 

Malaise cardiaque dans l’eau froide

Lundi 19 août, deuxième intervention sur un voilier. Aux alentours de cinq heures du matin, un adolescent de 16 ans alerte le CROSS. Son père, à bord du voilier avec lui, est en train de faire un malaise. Ne sachant pas manœuvrer le bateau, le jeune est paniqué et effectue des allers-retours au large de Gravelines tout en alertant les secours.

Sauvetage Dunkerque 082013Sauvetage Dunkerque 082013

Le canot tous temps de la SNSM part immédiatement sur zone avec six sauveteurs. Le médecin de l’équipage et un autre équipier montent à bord du voilier et prennent rapidement en charge la victime.

L’homme, âgé de 42 ans, explique s’être senti mal après avoir tenté de réparer l’hélice de son bateau, bloquée par un filet, en restant plus de deux heures dans l’eau froide. Il est en hypothermie et en insuffisance cardiaque. Les Sauveteurs réchauffent la victime grâce au kit « vêtements secs » et le stabilisent.

Les Sauveteurs remorquent ensuite le voilier jusqu’au port ouest où la victime et l’adolescent sont rapidement pris en charge par les pompiers et hospitalisés au centre hospitalier de Dunkerque. Le voilier est ensuite ramené jusqu’au port de Dunkerque.

Le père, soigné, est sorti de l’hôpital le lendemain après-midi.

Une intervention qui finit bien !  Mais la SNSM rappelle qu’il est très dangereux de vouloir effectuer des opérations de réparation de nuit dans une eau très froide et des conditions favorisant les accidents. Elle recommande de se signaler directement en cas de panne plutôt que de risquer sa vie. « S’il n’avait pu joindre les secours, la victime n’aurait pas pu être prise en charge et le jeune homme à bord aurait pu avoir un accident » explique un membre de l’équipage des Sauveteurs en Mer de Dunkerque.

SNSM - Les Sauveteurs en Mer
Association loi 1901, reconnue d’utilité publique depuis 1970 et inscrite au répertoire national des associations sous le numéro W759000011


8, cité d’Antin - 75009 Paris
Tel : 01 56 02 64 64