facebookTwitterGoogle PlusyoutubeInstagram

La Côte de Beauté-Royan : intervention dangereuse sur le Banc de La Mauvaise

Partager
4 Octobre 2011 -
SNSM Sauveteurs en Mer Sauvetage

Le vent de sud-ouest est de force 7 et la mer est très forte, avec des déferlantes de 4 à 6 mètres. Les sauveteurs appareillent en 9 minutes avec la SNS 109 President Paul Le Garrec, vedette de réserve mise à leur disposition pendant le remplacement des moteurs de la SNS 125.

L’hélicoptère de la Marine repère à 19h30 une jeune femme inanimée dans la zone de recherche. Elle est aussitôt hélitreuillée, pour être transportée à l’hôpital de Royan où elle est malheureusement déclarée décédée. Le CROSS demande alors aux sauveteurs en Mer d’escorter le Giovann à Royan. Ce dernier fait route au sud, droit vers le Banc de La Mauvaise et les sauveteurs demandent au CROSS de le dérouter pour éviter un suraccident.
Le skipper semble épuisé, il serait souhaitable de passer une remorque. La manœuvre est très délicate avec cette mer, et la remorque cède bientôt, cisaillée par le gréement sur la proue du voilier. La SNS 109 fait demi-tour, et retrouve le Giovann démâté, le skipper pendu par son harnais, sur tribord.
Impossible de s’approcher, au risque de percuter le voilier ou de blesser le skipper.

Les sauveteurs demandent l’intervention de l’hélicoptère et restent sur zone en attendant. C’est à ce moment qu’ils sont touchés par 2 déferlantes. L’une couche partiellement la vedette sur le côté, l’autre la tourne à 180°.  Le CROSS met en œuvre la SNS 085 Madeleine Dassault de Port-Médoc.  L’hélicoptère de la Marine arrive heureusement rapidement, et, guidée par les sauveteurs,  réussit à hélitreuiller un plongeur, qui remonte avec la victime à bord.

Compte-tenu de la météo, le Giovann est abandonné, et la SNS 109 retourne à Royan à 00h56, escortée par la SNS 085.  Le lendemain, la SNS 109 appareille à 11h09 pour déséchouer le Giovann, qui a été aperçu dans le nord-est du phare de Cordouan par un bateau à passagers. La manœuvre est réussie, malgré une mer toujours forte, et les sauveteurs sont de retour à 13h39.

Pierre Becker, président et embarqué comme canotier pour ces interventions, a souligné que de gros risques avaient été pris pour secourir un skipper qui n’aurait jamais dû sortir par une telle météo et surtout dans cette zone redoutée par les marins.

SNSM - Les Sauveteurs en Mer
Association loi 1901, reconnue d’utilité publique depuis 1970 et inscrite au répertoire national des associations sous le numéro W759000011


8, cité d’Antin - 75009 Paris
Tel : 01 56 02 64 64