facebookTwitterGoogle PlusyoutubeInstagram

La SNSM soutient la démonstration du projet Européen DARIUS

Partager
3 Février 2014 -
Demonstration du projet europeen DARIUS

Un premier jeu de scénarios a été élaboré à l’époque avec la station du Havre, tant pour les drones aériens que pour les drones de surface. Le projet de 3 ans vise à développer un système fédératif qui permette aux utilisateurs d’utiliser un ensemble de moyens non-pilotés avec la meilleure efficacité possible. Un axe majeur du projet est de développer des solutions d’interopérabilité qui rendent possible le partage des moyens en support de grandes opérations multinationales et multi-agences.

Pour ce faire, le système intègre :

  • Les systèmes de commandement et de conduite des opérations des utilisateurs, modifiés en tant que de besoin pour prendre en compte les plates-formes non pilotées dans la planification, le choix des ressources et la conduite,
  • Une station sol générique (GGS) dont la fonction est de fédérer l’ensemble des stations sol spécifiques de chaque plate-forme. La GGS est l’élément du PC tactique qui va gérer l’ensemble du segment non-piloté. Dans le sens inverse, la GGS reçoit toutes les données et informations collectées par les senseurs des plates-formes et les fusionne pour élaborer une situation tactique la plus complète et la plus exacte possible,
  • Les stations sol des plates-formes généralement constituées par un module de préparation de mission, un module de pilotage et un module de gestion/exploitation des données. Chaque station sol est équipée d’une liaison de données permettant les échanges avec la plate-forme (liaison montante pour le pilotage et descendante pour le recueil de données).
  • Les plates formes (aérienne, de surface, sous-marine, terrestre) qui sont équipées d’une ou plusieurs charges utiles (senseurs et équipements spécifiques). Pour le recherche, le senseur de base est la caméra (jour + thermique). Darius va aussi tester d’autres senseurs d’environnement (chimiques en particulier).

 

La démonstration à La Ciotat

Les démonstrations DARIUS combinent deux axes complémentaires :

  • Des démonstrations des technologies des systèmes non-pilotés pour en évaluer la valeur ajoutée en termes de performances opérationnelles,
  • Des démonstrations des solutions d’interopérabilité pour le partage des plates-formes entre plusieurs entités et pour les transferts de contrôle de responsabilité.

La SNSM fournissait le SNS 075 Bec de l’aigle II, en tant que support de l’OCS, un bateau-cible représentant le bateau en détresse à repérer et à secourir et un plongeur simulant une personne à la mer, également à repérer et à secourir.

L’ensemble des éléments des missions, les positions et les flux vidéos sont retransmis en permanence vers la GGS et le C2 pour que l’OCS et le MRCC dispose des éléments adéquats pour conduire la mission/superviser. Chaque niveau peut choisir les éléments qu’il veut visualiser pour accomplir au mieux sa mission.

Démonstration du projet européen DARIUSDémonstration du projet européen DARIUS

Evaluation opérationnelle

Pour évaluer la pertinence et les performances du système en regard des missions opérationnelles, un large panel d’utilisateurs potentiels avait été convié à assister aux démonstrations. Etaient présents des pompiers des SDIS 13 et 84, un marin pompier de Marseille, des gardes-côtes grecs, des représentants de la Marine Française et de la Marine Irlandaise, des médecins urgentistes spécialisés SAR maritime (Belgique et Pays-Bas), des représentants de la marine marchande et le personnel de la station SNSM La Ciotat.


Etant préalablement entendu que le système est encore dans un état démonstrateur et que le nombre d’écrans est important par rapport à ce que serait le système opérationnel correspondant qui serait compacté et possiblement embarquable sur un canot tous temps, l’architecture de DARIUS a été jugée pertinente. L’ensemble des fonctions et informations accessibles à partir des différents modules correspond aux attentes des opérationnels et le concept d’intégration valide.


Pour le segment de drone volant, la démonstration a validé une fois de plus le gain de temps apporté par la détection aéroportée avec des caméras haute définition travaillant en mode visible et infra rouge. Le mode IR étant particulièrement adapté à la recherche de personnes à la mer.


Pour le drone de surface, les capacités ont été jugées intéressantes, la plate-forme étant particulièrement utile dans des situations potentiellement dangereuses pour les sauveteurs (feux, dangers chimiques, rochers affleurant). Le système d’amarrage des bateaux en détresse doit être perfectionné et l’embarquement de kits de premier secours et haut-parleur (pour informer les victimes de la progression des secours) développé.


La démonstration de La Ciotat a donc été une étape essentielle de validation pour le projet DARIUS.

Grâce à la SNSM, les essais et tests ont pu se dérouler dans des conditions très réalistes et le système a pu travailler uniquement avec des données réelles. Ce qui est très satisfaisant d’un point de vue ingénierie et est une assurance de bon fonctionnement.

SNSM - Les Sauveteurs en Mer
Association loi 1901, reconnue d’utilité publique depuis 1970 et inscrite au répertoire national des associations sous le numéro W759000011


8, cité d’Antin - 75009 Paris
Tel : 01 56 02 64 64