Secouru après trente minutes à l’eau, en pleine mer et sans gilet

Une personne tombée à la mer a été sauvée d’une mauvaise passe grâce à la coordination exemplaire entre la station SNSM de La Côte d’Amour (Pornichet), une vedette des douanes et les services de secours.
Les équipiers de La Côte d’Amour lors d’un entraînement de récupération
Légende
Les équipiers de La Côte d’Amour lors d’un entraînement de récupération et d’établissement d’un bilan médical d’une victime en hypothermie (photo d’archive) © SNSM

Il est 17 h 22, ce 31 août 2021, lorsque la station SNSM de La Côte d’Amour est engagée par le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Étel. Un homme est tombé à la mer, dans le secteur de la pointe de Penchateau, sur la commune de Pornichet. Les deux personnes qui l’accompagnaient à bord d’un semi-rigide ont appelé le 196 car elles l’ont perdu de vue et ne parvenaient pas à redémarrer le moteur arrêté. Aussitôt, le semi-rigide SNS 667 Patron Gildas Martin et quatre sauveteurs sont mobilisés et arrivent sur zone à 17 h 40. 

Mobilisation d’un deuxième moyen…

En parallèle, Thierry Caudal – président de la station SNSM – mobilise également la vedette SNS 203 La Côte d’Amour et sept sauveteurs. « En effet, ce moyen supplémentaire était nécessaire car nous devions retrouver une victime à l’eau depuis vingt à trente minutes, et assister les deux accompagnatrices », précise-t-il. Sur place, le SNS 667 découvre l’homme et les deux jeunes femmes à bord. Celles-ci avaient réussi à relancer le moteur, retrouver leur ami et le hisser sur l’embarcation. Les deux passagères sont indemnes mais psychologiquement choquées.

L’homme, jeune, est très affaibli et en état d’hypothermie sérieux. Poussé au large par un vent d’est, il est resté environ trente minutes à l’eau, sans gilet de sauvetage, avant d’être récupéré par ses amies.

… Et d’une vedette des douanes

Le secteur est peu fréquenté en cette fin août. Mais une vedette des douanes de Saint-Nazaire, à proximité de la zone, rejoint rapidement le SNS 667. La DF 65 La Courance se met à disposition des sauveteurs. Les trois vacanciers y sont transbordés pour bénéficier de meilleures conditions de prise en charge que sur le semi-rigide. La priorité est de réchauffer l’homme – dont la température corporelle est descendue à 32 °C – et de transmettre rapidement son bilan au CROSS. Ses constantes ne sont pas bonnes. Arrivée sur les lieux à 18 heures, la vedette SNS 203 recueille les trois personnes. L’état du jeune homme est stable ; il est toujours sous oxygène et en surveillance continue. Le semi-rigide des plaisanciers ne redémarrant pas, il est remorqué jusqu’à Pornichet par la DF 65, avec deux sauveteurs à son bord. 

La SNS 203 arrive à quai à 18 h 25. Le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) 44 prend immédiatement la victime en charge. Ses constantes et sa température sont remontées. Après quarante-cinq minutes sur place dans le véhicule des pompiers et une fois bien rétabli, le jeune homme rentre chez lui. 

« Cette intervention s’est bien déroulée, sans à-coups ni cris, dans la fluidité. C’est une belle coopération avec les douanes », se félicite Thierry Caudal. 


Les conseils des Sauveteurs en Mer

  • Porter un gilet de sauvetage équipé d'un signal lumineux est très fortement recommandé quand vous partez en mer.

Retrouvez les conseils prévention des Sauveteurs en Mer sur le gilet de sauvetage.


Nos sauveteurs sont formés et entraînés pour effectuer ce type de sauvetage. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois !

Article rédigé par Caroline Chopart, diffusé dans le magazine Sauvetage n°158 (4e trimestre 2021)


Équipage engagé

Vedette SNS 203 La Côte d’Amour

Patron : Maxime Goyer

Sous-patron : Yannick Lambert

Équipiers : Éric Bertho, Thierry Caudal

Nageurs de bord : Morgane Aubin, Kevin Fath, Stéphane Tartoué

Semi-rigide SNS 667 Patron Gildas Martin

Patron : Christopher Boudeau

Sous-patron : Yoan Lestic-Kervran

Équipiers : Maïwenn Bertho, Justin Lechesne