Une enfant donne l’alerte et permet de prévenir une noyade

Une petite fille a alerté les sauveteurs après avoir entendu un appel au secours. Ils ont pu ainsi gagner un temps précieux pour sauver une victime de 78 ans.
L'équipe de nageurs sauveteurs de La Bernerie-en-Retz
Légende
L’équipe SNSM de La Bernerie garde le sourire, prête à porter secours tout au long de l’été. De gauche à droite : Paul, Lena, Alexis, Marilou et Mathis. © SNSM

La fréquentation est encore calme en ce début juillet 2021 à La Bernerie-en-Retz (Loire-Atlantique). Le poste de secours SNSM a rouvert le matin même pour surveiller la baignade sur la Grande Plage et le plan d’eau Maurice Giros, bien connus des estivants de Pornic, tout proche.

Alexis David entame sa troisième saison comme chef de poste et scrute l’eau, où une bonne quarantaine de personnes se baignent. Tout est normal quand une petite fille vient le prévenir :

Monsieur, monsieur, une dame a appelé au secours.

Il est 16 h 20. « Cela m’a semblé bizarre car tout le monde avait la tête hors de l’eau, personne ne se débattait ou criait, raconte Alexis. Cette petite fille devait avoir entre sept et dix ans. Je lui ai demandé si elle était sûre d’avoir entendu un au secours. Très calme, elle m’a dit "oui, oui". » 

Une suspicion de noyade

« J’ai pris ma radio, prévenu mes équipiers que je me mettais à l’eau pour une suspicion de noyade, poursuit le chef de poste. Je voyais encore tout le monde la tête hors de l’eau ; mais, quand je me suis retourné, après avoir enfilé mes palmes, il manquait quelqu’un. J’ai donc nagé en espérant trouver cette dame et l’ai rejointe à 100 ou 150 mètres du bord. »

Heureusement, elle flottait encore. « Je l’ai appelée, mais elle n’a pas repris conscience », continue le sauveteur. Il sollicite le renfort de ses équipiers et ramène la dame vers le bord. « Je l’ai sortie de l’eau, aidé par une autre sauveteuse, Marilou, et une estivante », se souvient-il. « En formation, on n’arrête pas de voir et revoir ce type de situation, si bien que chacun savait quoi faire », conclut Alexis.

La victime a 78 ans, elle est inconsciente mais elle respire. Paul, un autre sauveteur, transmet immédiatement ces informations au SAMU pendant que ses collègues réalisent les gestes de premiers secours et un bilan complet. Ils la mettent en position latérale de sécurité et la placent sous oxygène tout en continuant de la stimuler. Elle commence à reprendre connaissance au moment où les pompiers, arrivés en moins de dix minutes, l’installent dans l’ambulance. Un médecin du SAMU les rejoint à 17 h 20, tandis que la personne âgée continue de recouvrer peu à peu ses esprits. 

Les enseignements à tirer

Il n’est pas rare que les sauveteurs soient alertés par des estivants. La réaction de la petite fille a fait gagner un temps précieux. En cas de suspicion de noyade, il est essentiel d’avertir rapidement les sauveteurs au poste de secours. Cela peut sauver des vies !

L’équipe SNSM de La Bernerie garde le sourire, prête à porter secours tout au long de l’été. De gauche à droite : Paul, Lena, Alexis, Marilou et Mathis.
Chaque été, les nageurs sauveteurs de la SNSM surveillent la baignade à La Bernerie-en-Retz© SNSM

Nos sauveteurs sont formés et entraînés pour effectuer ce type de sauvetage. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois !


Nageurs sauveteurs engagés

Chef de poste : Alexis David

Adjoint chef de poste : Lena Bolo-Lumbroso

Nageurs sauveteurs : Marilou Bertin, Mathis Brad, Paul Delamare


Article rédigé par Dominique Malécot diffusé dans le magazine Sauvetage n°157 (3ème trimestre 2021)