Voilier en perdition et naissance d’une vocation

En mai 2021, au petit matin, les Sauveteurs en Mer de la station de Saint-Cyprien, dans les Pyrénées-Orientales, ont secouru des plaisanciers qui venaient de passer la nuit secoués par la houle et le vent, et suscité une vocation, celle de Julia, 11 ans, qui se trouvait à bord du voilier en difficulté.
À bord du voilier en difficulté, Julia, 11 ans, veut devenir Sauveteurs en Mer
Légende
À bord du voilier en difficulté, Julia, 11 ans, a désormais envie de rejoindre les rangs des Sauveteurs en Mer dès qu’elle le pourra © SNSM

Surpris par le vent et une forte mer, les occupants du voilier Galaxie ont passé une nuit agitée et stressante. « Nous avions l’impression d’être dans une machine à laver, ballottés et trempés, parce que l’on restait sur le pont pour ne pas être malades », expliquent Frédéric et Ghaïda, partis de Port-Camargue en direction de l’Espagne, à bord de leur voilier de 12 m, avec leurs deux enfants de 11 et 13 ans et un ami du couple. « On n’avançait pas. Le moteur se mettait en sécurité. On a contacté le CROSS de La Garde parce qu’on était épuisés. »

À 6 h 25, l’alerte sonne pour l’équipage de la vedette Notre Dame de Villerase, qui appareille un peu avant 7 heures pour le large du Cap Béar, d’après les coordonnées envoyées par VHF au radio de la SNS 216. La mer est bien formée avec des creux de 5 mètres, le vent à 40 nœuds établis, 45 nœuds en rafales. À 8 heures, les sauveteurs de Saint-Cyprien arrivent sur zone et le patron, Jean-Luc Stoss, en raison des conditions météo assez « sportives », décide de remorquer le voilier vers l’abri le plus proche, Port-Vendres.

À 10 h 30, Galaxie et ses passagers rassurés sont en sécurité dans la passe du port. Une mésaventure qui se termine bien malgré une grosse frayeur.

Quant à Julia, 11 ans, cette expérience, loin de la traumatiser, lui a donné envie de rejoindre plus tard les rangs des Sauveteurs en Mer. Une future canotière au pied marin, qui a affronté la houle et le vent sans être malade ! « C’est même la seule à avoir pu dormir  », plaisante sa maman, qui voit plutôt d’un bon œil la nouvelle vocation de sa fille. « Les Sauveteurs en Mer sont des gens formidables qui prennent des risques pour porter secours aux autres. » En attendant de s’engager à la SNSM, Julia a pu profiter de l’été pour parfaire sa connaissance des nœuds marins, puisque toute la petite famille est partie sur Galaxie en direction des Baléares.

Nos sauveteurs sont formés et entraînés pour effectuer ce type de sauvetage. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois !

Article rédigé par Marjorie Biran, diffusé dans le magazine Sauvetage n°157 (3e trimestre 2021) 

 


Équipage engagé

SNS 216 Notre Dame de Villerase

Patron : Jean-Luc Stoss

Radio routeur : Jean-Pierre Bouzan

Chef de pont : Marc Mayer

Équipiers : Joseph Calbano, Dominique Corneillet, Georges Garcia