Double intervention nocturne pour les sauveteurs du Marin

Dans la nuit du 21 au 22 juillet 2017, la SNS 256 a appareillé par deux fois et mené des interventions en coordination avec le Dragon 972 et le SDIS 972.

Il est 21 h 30 dans la nuit de vendredi à samedi quand la première alerte est donnée par le CROSS. À 21 h 45, la vedette SNS 256 La Sauvegarde appareille à la recherche d'une potentielle embarcation à la dérive. Des personnes sur la côte auraient aperçu deux tirs de fusées de détresse en face de sainte Luce. La vedette est épaulée par l'hélicoptère Dragon 972 de la Sécurité civile et un MAYDAY est communiquée sur le canal VHF 16. Après 1 h 30 d'investigations, les informations recueillies auprès des bateaux en mer dans le secteur et les recherches radars et aériennes infructueuses poussent le CROSS à rendre la liberté de manœuvre à l'hélicoptère et à la vedette des sauveteurs du Marin. La Sauvegarde rentre à quai.

1 h 50 du matin, nouvelle alerte. La vedette de sauvetage appareille une seconde fois à 2 h0 8 pour cette fois-ci passer à l'action. Un voilier monocoque de 12 m est à la dérive secteur rocher du Diamant et une de ses deux occupantes a fait un malaise et a perdu connaissance pendant plusieurs minutes. L'équipage en liaison VHF avec le bateau le repère rapidement malgré la nuit noire et les grains. Le voilier est en panne moteur et l'absence totale de vent ne lui permet plus d'avancer. Le bateau arrive de Guadeloupe et une occupante est dans un état d'épuisement avancé. Des sauveteurs sont débarqués à bord du bateau requérant, l'état de la personne s'est amélioré, ainsi l'équipage commence le remorquage du bateau vers un mouillage sûr à Sainte-Anne et effectue un bilan. La communication de ce bilan au CROSS Antilles - Guyane abouti au déclenchement d'un VSAV des sapeurs pompiers et une évacuation vers le CHU de Fort-de-France à l'arrivée à quai aux alentours de 4 h 30.   Le lendemain matin, les sauveteurs de la station se sont retrouvés pour entretenir le bateau qui a été beaucoup sollicité par les multiples interventions de la semaine.   Bravo à l'équipage de la SNS 256 et au patron !