Et pourquoi pas un canot amphibie ?

Dimanche 23 août, les bénévoles de Locquirec se sont rendus à Portsall pour assister à une démonstration du semi-rigide amphibie "Sealegs"
Le semi-rigide Sealegs en parcours terrestre
Légende
Le semi-rigide Sealegs en parcours terrestre

De nombreuses stations SNSM situées dans un port à échouage sont confrontées au même problème : comment intervenir rapidement lorsque la marée est basse ? Certes, le canot est quelque part en pleine eau mais encore faut-il s'y rendre ! L'estran est parfois vaste et semé d'embûches...

La station de Portsall caresse l'idée d'utiliser un semi-rigide amphibie. Elle a donc demandé à un agent de la société néo-zélandaise Sealegs de venir faire une démonstration de son canot. En mer, le Sealegs s'est comporté comme un très bon semi-rigide, rapide et stable. A terre, l'engin s'est montré convaincant avec huit personnes à bord, même sur une dune en dévers. Portsall pourrait bien sauter le pas et s'offrir ce beau joujou à 140 000 €.

Le Sealegs en mer : on aperçoit les deux roues arrière relevées
Le Sealegs en mer : on aperçoit les deux roues arrière relevées
Retour sur la terre ferme
Retour sur la terre ferme
La roue avant du canot, à propulsion hydraulique comme les deux autres
La roue avant du canot, à propulsion hydraulique comme les deux autres