Je soutiens les sauveteurs en mer, je fais un don

STATION SNSM DE BANDOL

 

LE MOT DU PRESIDENT

HISTORIQUE DE LA STATION

PRESENTATION DES BENEVOLES

EQUIPAGE

NOTRE VEDETTE

NOTRE SEMI-RIGIDE

PROJET NOUVELLE VEDETTE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LE MOT DU PRESIDENT

Pour que l'eau salée n'ait jamais le goût des larmes

Chers amis des sauveteurs en mer Bandolais,

Nos sauveteurs sont bénévoles, ils arment hiver comme été, les jours de grand calme et les nuits de tempête la vedette SNS 265 «St Elme» qui veille sur le littoral varois des Lecques au Cap Sicié.

Ces hommes et ces femmes sont courageux, dévoués, dont la seule réelle récompense, reste, peut-être, cette fierté secrète, cet orgueil discret, de pouvoir sauver des vies humaines ou, tout simplement, de porter assistance à des naufragés en détresse.

Ils sont plus d'une vingtaine à la station SNSM de Bandol à porter en permanence à la ceinture ce «bip» qui les avertira de l’appel du large, tous capables de répondre, sur le champ, au moindre appel au secours et de passer la jetée du port dans la tourmente, la pétole la plus désespérante ou la brume la plus compacte, à bord de la vedette «Saint Elme».

Des hommes et des femmes qui ne sont pas obligatoirement issus du monde de la mer, mais, qui sont tous des marins et des sauveteurs aguerris, tous titulaires de brevets maritimes, de secourisme et de sauvetage, tous parfaitement formés à leur fonction, et surtout avertis que la mer n’est pas toujours docile, qu’elle n’est pas le théâtre permanent des couchers de soleil radieux et des crépuscules de grande plénitude.

Tous les ans, les circonstances météo, mais aussi le développement de loisirs nautiques avec des comportements de nouveaux consommateurs de la mer, parfois moins prudents, ou plus ignorants des risques liés au milieu marin, sollicitent nos sauveteurs bandolais.

Le bilan est éloquent:

Depuis 1981, date de la création de la station, ce sont ainsi plus de 3000 personnes qui ont été secourues par les sauveteurs Bandolais.

Je voudrais par ce mot, leur dire que j'éprouve une grande fierté d'être le Président de ces hommes et femmes de tempête qui veillent au vent de mistral, au grain de nord-est, aux largades de sud, et qui risquent parfois leur propre vie pour que l'eau salée n’ait jamais le goût des larmes.

Le Président Jean Luc CERCIO

Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 HISTORIQUE DE LA STATION

 

Héritière de la "Société Humaine des Naufragés de Boulogne" en 1825, de la "Société Centrale de Sauvetage des Naufragés" en 1865 et de la "Société des Hospitaliers sauveteurs Bretons" en 1873, la SOCIÉTÉ NATIONALE DE SAUVETAGE EN MER voit le jour le 13 décembre 1967. Elle s'attache peu à peu à couvrir toutes les côtes de France, mais Bandol ne figure pas encore parmi les stations.

Cette absence sera comblée avec la constitution d'une équipe de sauveteurs et l'arrivée d'une première vedette en Juillet 1981. 

De 1981 à 1987, le premier président de la station est le Capitaine de Corvette Noël FOURQUIN

Dès 1981, Guy Saint Pastou, maître de port des Engraviers est nommé Patron des équipages de la première vedette SNS 326 "Ville de Bandol"



En 1987 le Commandant FOURQUIN quitte ses fonctions, c'est le docteur Xavier SUQUET qui lui succède; une présidence qu'il continuera d'assurer en tant que maire de notre ville jusqu'en 2001.

 

En octobre 1988 arrive une nouvelle vedette, la SNS 227 "Ville de Bandol lI". Elle restera en service jusqu’en janvier 2001. Gaby Giausseran, capitaine du yacht "Garlaban" de M. Paul Ricard en est nommé Patron des équipages, fonction qu'il assurera jusqu'en décembre 1992.
Il est remplacé en janvier 1993, dans ses fonctions de Patron des équipages par Jean luc CERCIO, jusqu'alors Patron suppléant.

Depuis 2001, la présidence de la station est confiée à Jean luc CERCIO, Officier des Affaires Maritimes, Chevalier de la Légion d'honneur, Chevalier de l'Ordre national du Mérite et Chevalier du Mérite maritime.

 

Parallèlement en février 2001 est mise en service la vedette actuelle, la SNS 265 "Saint Elme".
Jean Luc Cercio continue d'en être le Patron jusqu'en avril 2003, date à laquelle Pierre Paoli, jusqu'alors patron suppléant, lui succède en qualité de Patron des équipages.

 Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRESENTATION DES BENEVOLES

 

SECOURIR BÉNÉVOLEMENT ET GRATUITEMENT LES VIES HUMAINES EN DANGER EN MER est la mission de nos équipages

Chaque membre de l’équipage a sa spécialité à bord :

 

Patron, Radio, Mécano, Canotier, Secouriste, Plongeur, nageur de bord

 

Des entraînements réguliers et des formations complémentaires optimisent la haute qualification des équipages.

 

 

Comment devenir sauveteur embarqué?

Il convient de contacter la station et de présenter une candidature au président. Le recrutement des sauveteurs embarqués s’exerce surtout par cooptation du patron titulaire et des patrons suppléants qui constituent et choisissent leur équipage de sauveteurs opérationnels, en fonction des besoins dont ils restent juges. Ce choix doit être confirmé par le président de station. Il existe un véritable parcours associatif du bénévole sauveteur embarqué qui par une formation continue et des entraînements réguliers, s’astreint à entretenir ses aptitudes opérationnelles.

 Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 EQUIPAGE

false

 false

 false

false

false

Retour 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

NOTRE VEDETTE 

 

Vedette V2 - SNS 265 "SAINT ELME"

Construite en 2001 Chantiers Bernard et De Rovère
Insubmersible L :10,50 m – l : 3,50 m
vitesse : 24 nœuds
Puissance : 2 moteurs diesel de 330 cv
Durée de vie : 20 ans
Prix : 400 000 €

Notre vedette est dotée d'équipements modernes sans cesse optimisés :

Systèmes d'aide à la navigation :

Equipements de recherche et localisation des naufragés : radio goniomètre VHF permettant d'identifier la localisation de l'origine du signal de détresse, jumelles, jumelles à vision nocturne, projecteurs de recherche.

Systèmes de communications : radio VHF/ASN, canaux 16/70, appareils SMDSM - système mondial de détresse et de sécurité en mer - équipement AIS -Automatic Indentification System - permettant d'identifier un bateau grâce à son numéro MMSI (Maritime Mobile Service Identity).

Matériel de premiers secours : Dotation médicale comprenant un matériel de secourisme premiers soins, DSA, défibrillateur semi-automatique et de l’oxygène.

Equipements spécifiques récents :

- Casques sauveteurs embarqués et nageurs de bord ;
- Intercoms ;
- Lampes frontales ;
- Combinaisons sèches ;
- Combinaisons humides ;
- Equipements SNB2 (Plongeurs de bord)

 

 

 

 

NOTRE SEMI-RIGIDE 

 

Zodiac SRMN600 - SNS 665 



 

Retour 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

UNE NOUVELLE VEDETTE PREVUE DEBUT 2018

"Sauveteurs en mer, je suis solidaire": si la sauvegarde de la vie humaine n’a pas de prix, elle a un coût ! Participez à notre projet d'acquisition de la future vedette de sauvetage.


Par votre contribution vous pouvez nous aider à sauver des vies humaines et à perpétuer les belles valeurs que sont l'engagement et la solidarité des gens de mer.

Pour porter secours en mer toute l’année, par tous les temps, de jour comme de nuit, les Sauveteurs en Mer doivent pouvoir compter sur une flotte de sauvetage et des équipements de haute technologie qui puissent garantir leur sécurité et l’efficacité de leurs interventions.
Notre station dispose depuis 2001 d'une vedette de type V2 (vedette de 2ème classe), la SNS 265 "Saint Elme".

Cette vedette, longue de 10.50 mètres, limitée à affronter des vents jusqu'à force 8, ne nous permet pas d’accomplir dans certaines situations extrêmes, nos missions dans des conditions optimales de sécurité pour le bateau et son équipage.

Dans la zone dévolue, comprise entre Les Lecques et le Cap Sicié jusqu'à 20 milles au large, nous devons régulièrement intervenir dans des conditions de mer assez difficiles au profit de navires de tonnages plus en plus importants.

Les dimensions réduites de la timonerie ne permettent pas à l'ensemble de l’équipage de demeurer à l’abri à l'intérieur de la vedette, ce qui peut s'avérer dangereux dans des conditions de mer difficiles.

Nous avons de plus en plus de difficultés à parvenir à stocker le matériel nécessaire aux interventions (brancards, civières, matériel de plongée et de 1ers secours, motopompe assèchement et incendie, remorques ...)

La construction qui a débuté début 2017 sera aboutie au 1er trimestre 2018., s'est donc naturellement porté sur l'acquisition d'une vedette plus grande et plus puissante, de type V1 NG, vedette de 1ère classe nouvelle génération d'une longueur de 14 m, d'une puissance de 1000 cv, filant 25 Nds, insubmersible et auto-redressable. capable d'affronter les mers les plus dures par des vents de force 9.

Notre équipage en nombre et en qualité, nous autorisera à appareiller avec 6 personnes (patron, sous-patron, radio, équipiers polyvalents secouristes nageurs et plongeurs) au lieu de 4 actuellement.

Cette future vedette possèdera également une traction de remorquage quatre fois plus importante, atout impératif pour porter secours à des navires de fort tonnage.

Dans le but de préparer l'avenir de la flotte de notre station, nous avons souscrit un Plan Epargne Projet destiné à financer l'acquisition de cette vedette de 1ère classe plus grande et plus puissante.

Cette acquisition a un coût: 980 000 €.

Les dépenses d’investissement, de maintenance et de fonctionnement, ainsi que les dépenses de formation des sauveteurs pèsent de façon croissante dans le budget de notre association.

Dans un contexte de tension sur les ressources publiques de l’Etat et des collectivités territoriales, la mission de la SNSM dépend plus que jamais de la générosité des donateurs particuliers et partenaires privés. En 2013, les ressources privées représentaient plus de 80% du total de nos ressources.

Pour sauver des vies en mer, nous dépendons quasi exclusivement de votre générosité.

Il est urgent aujourd’hui d’élargir la base des donateurs de la station SNSM de Bandol qui n’atteint aujourd’hui que 600 donateurs, un chiffre trop faible si on le rapproche des quelques 5000 bateaux de plaisance du parc dévolu à notre zone d'intervention… sans doute dû au fait que la SNSM est encore, à tort, associée à un organisme public.

Il faut le dire et le redire : la SNSM est une association reconnue d’utilité publique dont la mission de sauvetage en mer est assurée par des sauveteurs bénévoles.
Les donateurs imposables peuvent donc déduire 66% de leurs dons, à concurrence de 20% de leurs revenus.

Par votre contribution, Aidez-nous à faire que l'eau salée n'ait plus jamais le goût des larmes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour