Huit personnes secourues par les Sauveteurs en Mer de Nouméa

Intervention complexe pour les Sauveteurs en Mer de Nouméa. Un bateau coule avec huit personnes à bord, dont deux enfants, la nuit, dans des conditions de navigation difficiles.

 

8 naufragés, dont 4 portés disparus

Ce soir du 7 octobre, au large de Nouméa en Nouvelle-Calédonie, souffle un vent frais de sud-est (22 à 27 noeuds). La mer est agitée, la visibilité mauvaise. Une météo habituelle à cette époque de l’année dans l’hémisphère Sud.

À 19 h 15, le centre de coordination des secours en mer (MRCC) reçoit un appel de détresse du propriétaire d’un bateau à moteur qui a coulé en baie de Magenta, près de l’îlot Grand-Fourmi, à l’est de Nouméa. À bord de l’embarcation de 7,60 m Crazy Frog, huit passagers, dont deux enfants. Quatre ont rejoint à la nage la presqu’île Lasalle, côté Tina. Les quatre autres sont portés disparus.

Aussitôt, le MRCC envoie d’importants moyens de secours par air, mer et terre. L’hélicoptère de la gendarmerie est engagé, tandis que les bénévoles de la SNSM de Nouméa commencent des recherches. Sur le continent, la police nationale et les pompiers de Nouméa sillonnent le littoral pour retrouver les naufragés. Au fil du temps, l’inquiétude grandit.

À 20 h 30, les disparus sont repérés sur un îlot, grâce au projecteur de l’hélicoptère. Dans cette zone mal hydrographiée, les Sauveteurs en Mer de la SNSM utilisent le semi-rigide Utah. Ils progressent avec prudence jusqu’à l’îlot, éclairés par le projecteur de l’hélicoptère. Rapidement, ils trouvent les quatre rescapés, sains et saufs, mais frigorifiés et très éprouvés, qu’ils ramènent sur le continent.

Les Sauveteurs en Mer - SNSM de Nouméa en intervention: © SNSM Nouméa

 

"Ce sont nos sauveteurs !"

Encore sous le choc, l’un des naufragés, Romuald Salmon, qui avait un temps pensé s’engager à la SNSM, a témoigné sur les antennes de NRJ Nouvelle-Calédonie : "Ce sont nos sauveteurs. Les gens de la SNSM sont formidables. Sans eux, on ne veut pas imaginer ce qui aurait pu arriver... On leur a demandé s’ils avaient entendu nos sifflets des gilets de sauvetage... Non ! Même chose pour eux, avec leur corne de brume. De sorte qu’il y a sans doute quelque chose à imaginer pour mieux détecter les naufragés."

Éternellement reconnaissant, Romuald Salmon, porte-parole de ses camarades, a demandé aux sauveteurs la meilleure façon de les remercier à la hauteur de leur intervention, car ce type de situation peut arriver à bien d’autres. "Le meilleur remerciement, c’est votre participation au trail organisé par la SNSM le 22 octobre à Plum, nous ont-ils dit. Nous serons tous là ! Et on va le faire savoir autour de nous. Vous savez, on a dit que l’argent ne fait pas le bonheur. Mais le bonheur c’est la vie, et pour sauver des vies la SNSM a besoin d’argent. Moralité : l’argent fait le bonheur." En tout cas, il peut y contribuer.

 

Prudence en mer !

Au lendemain de ce naufrage, qui se termine heureusement sans victimes, le centre de coordination de secours en mer rappelle les consignes de prudence, alors que les beaux jours arrivent dans cette zone du globe. On ne le redira jamais assez, avant de partir, il convient de consulter la météo et de vérifier le matériel de bord. À commencer par la présence obligatoire de gilets de sauvetage pour toutes les personnes qui prennent place à bord de l’embarcation.

Ensuite, s’assurer de moyens de communication et d’éclairage. En cas d’incident, transmettre l’alerte sur le canal 16 de la VHF ou en téléphonant au 196.

196 numéro gratuit. Une urgence en mer ? Composez le 196 sur votre téléphone portable ou le canal 16 sur votre VHF. Ils vous mettent directement en relation avec le CROSS en cas d'accident en mer.
Urgence en mer ? Canal 16 VHF ou 196 par téléphone

 

Nos bénévoles sont entraînés et équipés pour effectuer ce type de sauvetage. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois

 

D'après un article de Francis Salaün paru dans le Magazine Sauvetage n°142

 

Site internet de la station SNSM de Nouméa Page Facebook des sauveteurs de Nouméa

 

Équipage de la SNS 619

Patron suppléant : Raphaël Riquet

Nageur de bord : Olivier Ansard

Canotier : Philippe Boudet