La course du Record SNSM fait son grand retour !

Quinze ans après l’inauguration d’un parcours fort en symboles imaginé à partir d’un jeu de lettres Saint-Nazaire/Saint-Malo, le Record SNSM fait son grand retour et met les Sauveteurs en Mer à l’honneur !
Record SNSM 2017
Légende
Record SNSM 2017 ©SNSM EmmanuelleGouin

Cette course contre la montre, ouverte à tous, professionnels et amateurs, se déroule sans restriction entre le 1er juin et le 30 septembre 2020 sur un parcours ludique et tactique de 284 milles (526 km) le long de la pointe bretonne entre Saint-Nazaire et Saint-Malo. Les frais d’inscription seront entièrement reversés à la SNSM.

Une course contre la montre en soutien aux Sauveteurs en Mer

Grâce à des initiatives solidaires comme le Record SNSM, les Sauveteurs en Mer bénévoles espèrent mobiliser davantage les adeptes de sports et loisirs nautiques, sur les enjeux majeurs de la SNSM : la formation des sauveteurs, le développement et l’acquisition de ses équipements, ainsi que le renouvellement d’une flotte de plus de 450 bateaux de sauvetage, en particulier de navires hauturiers. L’occasion également, à l’approche de l’été, de mettre un beau coup de projecteur sur l’association et ses sauveteurs bénévoles, toujours prêts à intervenir, de jour comme de nuit, parfois au risque de leur vie, pour porter gratuitement secours à toute personne en difficultés, depuis la plage jusqu'au large

"La renaissance du Record SNSM sous sa forme initiale, avec ce beau parcours "Saint Nazaire – Saint Malo", illustre parfaitement ce que "solidarité des gens de mer" veut dire. Nous remercions chaleureusement les skippers, à l’origine de cette proposition. Nous encourageons aussi tous les navigateurs de plaisance à se lancer dans l’aventure, pour honorer les sauveteurs bénévoles de la SNSM qui veillent à leur sécurité toute l’année. Le Record SNSM est un engagement du cœur, pour célébrer la mer, aller au bout de soi-même et faire acte de générosité envers les Sauveteurs en Mer."

Marc Sauvagnac, directeur général de la SNSM

"C'est très bien de se voir offrir une telle opportunité de naviguer, mais c'est surtout très bien de permettre de continuer de parler de la SNSM. Lors de la crise sanitaire, on a vu qu'on avait besoin des personnels de santé et qu'eux avaient besoin qu'on parle d'eux. En mer, c'est pareil. On espère ne pas avoir besoin des sauveteurs, mais on sait qu'on peut toujours compter sur ces bénévoles, qui risquent parfois leur propre vie pour aller sauver celle d'autrui. J'ai toujours été très fier d'être le parrain de cette épreuve sportive qui rappelle que la sécurité en mer est l'affaire de tous."

Michel Desjoyeaux, parrain du Record SNSM

"La démarche de rouvrir le Record SNSM dans sa version la plus simple vient des skippers qui, dans le contexte actuel, ont manifesté leur envie de s’y étalonner. Je ne suis pas étonné, dans la mesure où ce Record SNSM incarne parfaitement l’esprit de résilience, dans lequel il est plus que jamais nécessaire de s’inscrire, pour encourager une pratique de la voile solidaire et responsable. Pas de village, pas de rassemblement public, pas de contraintes, mais le plaisir de naviguer pour les Sauveteurs en Mer. Les inscriptions vaudront dons et seront reversées dans leur intégralité à la SNSM. Aujourd’hui et 15 ans après son lancement, le Record SNSM d’origine retrouve sa spontanéité et ses lettres de noblesse."

Damien Grimont, inventeur du Record SNSM

Un record à battre qui ne démotive pas les skippers !

Ultimes, Multi50, IMOCA, Class40… Les premiers équipages des principales classes de course au large attendus dans les jours et les semaines qui viennent pour établir les premiers chronos de cette saison 2020 sous le signe de la résilience ; avec dans le viseur de la course, le record absolu de 13h 26’ 49’’, établi en 2006 par Yvan Bourgnon sur un trimaran Orma.

Premier candidat déclaré dans la chasse au temps de référence en l’honneur des Sauveteurs en Mer bénévoles : le Maxi Edmond de Rothschild. Fraîchement mis à l’eau, ce géant des mers, qui ambitionne de s’attaquer au Trophée Jules Verne l’hiver prochain, a d’ores et déjà annoncé qu’il ne tarderait pas à présenter ses étraves aiguisées au départ. 

Ils sont déjà prêts à s’attaquer au Record SNSM :

  • Franck Cammas et Charles Caudrelier, skippers du Maxi Edmond de Rothschild :

"Le Maxi Edmond de Rothschild sort de chantier après six mois de travaux et nous serions ravis que les conditions météorologiques des prochaines semaines soient au rendez-vous pour nous permettre de nous aligner sur le record SNSM. Le format est idéal pour une remise en jambes en équipage avec un parcours autour de la pointe bretonne technique et intense. Le Maxi sera dans une phase de validation des modifications effectuées cet hiver, mais c’est toujours sympa de pouvoir allier un objectif sportif, avec une ligne de départ et une ligne d’arrivée, tout en mettant à l’honneur la SNSM et ses sauveteurs bénévoles. Il nous reste maintenant à attendre la bonne fenêtre météo et à croiser les doigts pour qu’elle se présente, ce qui est un peu le thème de notre année avec notre tentative de record sur le Trophée Jules Verne programmé à l’automne prochain !"

  • Thibaut Vauchel-Camus, skipper du Multi50 Défi Voile-Solidaires en Pelotons :

"Cela fait quelque temps déjà que je m’intéresse à un programme sportif, autre que "régate", sur nos bateaux. Avec nos Multi50, on arrive aujourd'hui à taquiner les vitesses des trimarans Orma (60 pieds) d’hier. Il y a quelques beaux records qui leur appartiennent. Le Covid m’a forcément décidé à embrayer là-dessus. Sportivement, face à notre déficit de programme, les temps de référence de la grande époque Orma représentent des beaux challenges. Aller chercher ces temps-là, ça se tente ! À commencer par le Record SNSM, parce que c’est un nom qu’on connaît et qu’on identifie bien. Avec mon équipe, nous avons un projet basé sur des valeurs solidaires. Ce qui nous plaît, c’est mettre notre légitimité, notre énergie et notre visibilité médiatique pour de choses qu’on ne voit pas assez. On se sent donc bien en phase avec cet événement dont le nom incarne à lui seul une cause commune. Et si on peut y laisser une empreinte, on sera forcément très content ! J’espère pouvoir vite y aller. D'ici une dizaine de jours si la météo nous offre une fenêtre favorable avec laquelle se lancer…"

Retour sur l’histoire du Record SNSM

C’est en 2005 que le Record SNSM voit le jour sur une idée de Damien Grimont de Profil Grand Large, qui imagine associer le monde de la navigation à la promotion de la sécurité en mer. Dès le début, le Record SNSM, parrainé depuis toujours par Michel Desjoyeaux, rencontre un franc succès auprès des figures de proue de la course au large. Le Record SNSM voit défiler toutes les classes, toutes les coques, toutes les époques. Ellen Mac Arthur, Florence Arthaud, Jean Maurel, Jean-Luc Van den Heede, mais aussi Thomas Coville, Franck Cammas, Charles Caudrelier, Loïck Peyron, François Gabart, Francis Joyon, Armel Le Cléac’h, ou encore Yvan Bourgnon qui en 2006 établit le temps canon de 13 heures, 26 minutes et 49 secondes. Peu viendront ensuite s'y frotter sur le parcours le plus emblématique. Pourtant sur ces quinze dernières années, nombreux sont les grands noms de la course au large qui jouent le jeu et participent à ce rendez-vous sportif et solidaire.

Transmission de l’avis de record sur demande : contact@profilgrandlarge.fr

Les frais d’inscriptions seront intégralement reversés à la SNSM.