La fin de 93 ans de surveillance des plages de Saint Brevin

La municipalité de St Brevin met fin à sa collaboration avec la SNSM
Légende
Poste Océan

En 2021, les modalités d’emploi des nageurs sauveteurs engagés sur les postes de secours des plages en France ont changé. La SNSM souhaite notamment mettre fin à la mixité de ses sauveteurs et de sauveteurs issus d’autres organismes sur les postes qu’elle arme, afin de garantir toute sécurité dans la surveillance et dans les interventions de sauvetage. L’important étant le respect de procédures strictes et communes au service de la meilleure sécurité des usagers.

 

Malgré des échanges, la SNSM et la municipalité de St Brevin ne sont pas parvenues à un accord. La mairie ne fera donc pas appel aux nageurs sauveteurs de la SNSM cet été. Je souhaite rappeler que pour exercer dans un poste de secours, il suffit de détenir le BNSSA (Brevet National de Secours Aquatique) et le PSE1 (Premiers Secours en Equipe niveau 1).

Là où tous les nageurs sauveteurs de la SNSM détiennent le PSE1 et le PSE2, le BNSSA, le permis côtier, le CRR (Certificat restreint de radiotéléphonie) et le SSA mention pilotage (Certificat de surveillance et sauvetage aquatique). Ils suivent également des formations complémentaires telles que le marine jet, le pilotage de semi-rigide, le sauvetage sur côtes dangereuses…

 

Cela signe donc la fin d’une histoire de 93 ans de surveillance des plages de la station balnéaire, à l’origine par les Hospitaliers Sauveteurs Bretons puis par la SNSM.

Vous trouverez ci-après des extraits des Annales du bien, périodique édité par les HSB, qui reprennent l’histoire étonnante de la section de sauvetage de Saint Brevin.

 

Brevinois à l’année ou estivants, nous souhaitons vous remercier de votre soutien, apporté toutes ces années, par vos manifestations de sympathie et par vos dons.

Nous souhaitons également remercier tous les nageurs sauveteurs qui ont été présents sur les postes armés par la SNSM, nous savons que leur vigilance et leurs compétences en prévention et en sauvetage ont évité de nombreux drames et accidents.

 

Bien à vous.

Marine KUHN

Présidente de station Côte de Jade

 

 

Rappel de quelques dates :

(Source : « Les Annales du Bien» Hospitaliers Sauveteurs Bretons)

 

  • 1928 : création d’une sous section à St Brevin l’Océan qui deviendra section. Voici les postes relevant de sa section :

Les Moutiers créé en 1935

La Bernerie créé en 1935

Pornic créé en 1934

Ste Marie sur Mer créé en 1936

Préfailles créé en 1937

Le Cormier créé en 1930

Tharon créé vers 1937

St Michel Chef Chef créé en 1937

  • 1940 / 1945 : mise en sommeil des activités
  • 1946 : Etendue des sections délimitée comme suit : St Brevin l’Océan, Rive sud de la Loire Paimboeuf exclus à la limite du département de la Vendée
  • 1947 : Construction de deux cabanes-abris
  • -1949 : La section de St Brevin s’étend sur 50 km de côte et possédant dix stations importantes
  • 1950 : La section de St Brevin l’Océan couvre la zone entre la rive sud de la Loire et la limite du département de la Vendée et est assistée de délégués des localités de Pornic, Préfailles, Les Moutiers, La Bernerie en Retz, Bourneuf en Retz, Le Cormier et St Brevin les Pins.
  • 1953 : La section de St Brevin a été partagée en trois sections, une restant à St Brevin, une créée à Pornic, une troisième à La Bernerie. La section de St Brevin s’étend désormais de Paimboeuf à Tharon-Plage.
  • 1955 : Il a été installé un système de signalisation pour indiquer l’état de la mer et les possibilités de baignade. Au mât portant le pavillon HSB, il a été joint une flamme de couleur différente selon le danger. Le siège social s’occupe de rendre ces couleurs uniformes sur toutes les plages.
  • 1957 : 4 postes de secours à St Brevin :

Branly

Océan

Rochelets

L’ermitage

  • 1967 : Fusion de la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés (SCSN) et de la Société des Hospitaliers Bretons (HSB) et création de la SNSM.