Le siège et ses missions

Le siège de la SNSM est situé à Paris, au 8 cité d’Antin, dans le IX arrondissement. Il regroupe les services permettant le bon fonctionnement de l’association. Le siège de la SNSM comprend également le Pôle national de formation de Saint-Nazaire et le Pôle de soutien de la flotte de Saint-Malo.

Le service opérations de la SNSM

La coordination des interventions et des moyens opérationnels des Sauveteurs en Mer est assurée par le service opérations.

Les inspecteurs généraux

L’activité des sauveteurs embarqués et des stations est supervisée par trois inspecteurs généraux, généralement issus de la Marine nationale ou de la Marine marchande.

Ils sont chacun en charge d’une façade maritime :

  • Manche-Mer du Nord et Outre-mer
  • Atlantique
  • Méditerranée

Secondés par les délégués départementaux, ils s’assurent de la disponibilité du dispositif opérationnel dans leur zone : gestion des ressources humaines et recrutement, recherche de subventions publiques, maintien en condition de la flotte, identification des objectifs de formation, etc.

L’inspecteur nageurs sauveteurs

La coordination de l’activité des centres de formations et d’intervention (CFI), la gestion des conventions conclues avec les municipalités et l’affectation des nageurs sauveteurs dans les postes de secours sont assurées par l’inspecteur nageurs sauveteurs. Il est également l’interlocuteur de la direction centrale de la protection civile pour toutes les questions relevant de son autorité, notamment la sollicitation des CFI pour intégrer des dispositifs ORSEC.

Les fonctions support de la SNSM

La direction de la formation

Située à Saint-Nazaire au Pôle national de formation, elle élabore les référentiels de qualification et dispense les formations opérationnelles des sauveteurs. Elle participe également à l'entraînement et au maintien en condition des sauveteurs.

La direction technique

Elle prépare et suit les programmes de constructions navales et d'entretien des moyens de sauvetage de la SNSM. À partir des besoins définis par les sauveteurs et les inspecteurs généraux, elle précise les cahiers des charges pour les chantiers navals auprès desquels elle sous-traite la construction ou la modernisation des canots de sauvetage. Elle apporte son soutien aux stations et aux centres de formation pour le maintien en condition opérationnelle de leurs moyens nautiques. Elle assure également l'approvisionnement des stations en matériel d'armement.

La direction technique coordonne les actions du Pôle de soutien de la flotte (PSF) situé à Saint-Malo.

Ce chantier naval permet à la SNSM de maintenir son expertise dans la conception et la construction des canots de sauvetage confiés à des chantiers navals externes. Elle supervise également l’atelier de réparation situé à Palavas-les-Flots.

La direction des achats centralisés

Elle est en charge du développement, de l’achat et de l’approvisionnement des équipements individuels de protection et d’intervention. Les achats portent principalement sur les équipements de sauvetage (filets de recueils de naufragés, défibrillateurs, moyens de conditionnement des victimes, etc.), les moyens nautiques légers d’intervention sur le littoral ou plus au large, les équipements de vision nocturne, les motopompes d’épuisement, les équipements individuels d’intervention dans le cadre de sauvetages aquatiques ou les moyens modernes de communication en opérations.

La direction de la communication et du développement

Elle est chargée de la mise en œuvre des actions de prévention et de communication, ainsi que du développement des ressources privées. Ces actions sont menées en liaison avec les délégués départementaux, les présidents de stations, les directeurs de centres de formation et d'intervention (CFI) et de manière générale tous les membres de la SNSM.

La direction administrative, financière et ressources humaines

Elle assure la gestion administrative, comptable et financière de l'association et le suivi de l'exécution du budget. Elle contrôle l’ensemble des opérations comptables enregistrées par les trésoriers des stations et des CFI et garantit la transparence des comptes et de l’utilisation des ressources provenant des donateurs de l’association.

Ce qui pourrait vous intéresser