facebookTwitterGoogle PlusyoutubeInstagram

Prix du citoyen de la mer 2013

Partager

Choisi par un jury rassemblé par la SNSM et constitué de Xavier de la Gorce, président de la SNSM, de l’amiral Bernard Rogel, chef d’état-major de la Marine, et de la navigatrice Catherine Chabaud, membre du Conseil économique et social, Bruno Gendron, pêcheur professionnel de 50 ans, a encore du mal à y croire. C’est une distinction qui vient récompenser son courage et sa présence d’esprit lors d’un sauvetage en décembre dernier au sud de Bayonne.


Le 20 décembre, 5 hommes âgés de 14 à 43 ans décident d’aller admirer la Belharra, une des plus importantes vagues géantes d’Europe (elle peut mesurer jusqu’à 15m de haut), à bord d’un catamaran à moteur de 7m. Ils partent de Lahonce sur l’Adour dans des conditions difficiles.


Sur le trajet du retour, alors que la vedette est à 400m de l’embouchure de l’Adour, une vague plus importante fait chavirer le bateau : les 5 hommes équipés de gilets de sauvetage sont plongés dans une eau à 13°C. Après que la station de pilotage de Bayonne ait donné l’alerte, le CROSS Etel diffuse un Mayday Relay puis mobilise deux hélicoptères, les pompiers du CODIS (Centre Opérationnel Départemental d'Incendie et de Secours) 64 ainsi que le SNS Capitaine Martin Jorlis.


Sur place, le fileyeur La Marine, dont le patron n’est autre que Bruno Gendron, se déroute dès réception du Mayday Relay. Il repêchera seul 4 des naufragés à la dérive en un peu moins de 15 minutes : un véritable exploit. Peu après, les pompiers en jet ski récupèreront le propriétaire qui avait eu le bon réflexe et était resté accroché à l’épave. Les naufragés sauvés seront transbordés sur le SNS 079 Capitaine Martin Jorlis, choqués et en hypothermie avant d’être envoyés aux urgences de l’hôpital Saint Léon.


Un sauvetage héroïque qui se finit bien, grâce au courage des intervenants mais aussi grâce aux gilets que portaient les plaisanciers. Bruno Gendron ne peut qu’insister sur l’importance du port du gilet : il en porte toujours, et cela lui a déjà sauvé la vie par deux fois.

 


Le pêcheur est surpris par son prix, mais il ne perd pas le nord : « Demain, je sors de Saint-Jean à 5h30. Ici, à Paris, c’est trop bruyant, je veux la paix de mon bateau ». Un héros de la mer ordinaire, en somme.

 

Retrouvez le récit complet du sauvetage ici.

En savoir plus

SNSM - Les Sauveteurs en Mer
Association loi 1901, reconnue d’utilité publique depuis 1970 et inscrite au répertoire national des associations sous le numéro W759000011


31, cité d’Antin - 75009 Paris
Tel : 01 56 02 64 64

 

En raison de son déménagement prochain au 8, Cite d'Antin, la SNSM ne sera pas joignable par téléphone le 26/09 de 09h à 15h. Merci de votre compréhension.