[PORTRAIT] À la rencontre de Marie Briand - Trésorière du CFI 44

À 26 ans, Marie Briand, nommée trésorière au CFI 44 en novembre dernier est aussi conseillère Agricole en banque.
On est parti à sa rencontre pour en savoir plus !

C44 : Explique-nous, comment es-tu arrivée à la SNSM ?

MB : “Je suis arrivée à la SNSM par hasard. À l’époque, je faisais beaucoup de natation et je partais tous les étés avec mes parents sur les côtes Vendéennes. C’est là que j’ai découvert la SNSM ! Après avoir échangé avec des sauveteurs en mer locaux pour me renseigner sur les formations, le fonctionnement etc. je me suis inscrite. Me voilà depuis 2011 à la SNSM du CFI 44.”

 

C44 : Raconte-nous ton expérience à la SNSM

MB : “Mon expérience au sein de la SNSM est similaire à beaucoup d’autres. Après un an de formation j’ai fait quelques saisons en tant que Sauveteur Qualifié (SQ) avant de passer Adjoint Chef de Poste (ACP) puis Chef de Poste (CP). J’ai complété mon expérience par diverses formations en navigation. J’ai notamment validé la formation Marine Jet et participé à la vie associative au travers des DPS, de la formation des futurs Nageurs-Sauveteurs (NS) en tant qu’aide formatrice et désormais en tant que trésorière.”

 

C44 : Y-a-t-il une saison qui t’a particulièrement marquée ?

MB : ‘‘J’ai débuté en 2011 à Nantes et j’ai fait 6 saisons. Il n’y a pas de poste qui m’a le plus marqué. Chaque saison est différente en fonction des moyens humains et matériels mis à disposition et chaque plage à ses particularités pour lesquels nous sommes formés.’’

 

C44 : As-tu une anecdote à nous raconter sur tes nombreuses années à la SNSM ?

MB : “Lors d’une sortie en mer il y a quelques années, nous sommes arrivés sur la plage et avons découvert le sable complètement blanc (à cause du froid !). Ce jour-là, nous avions besoin de beaucoup de motivation pour aller à l’eau… et oui certains moments sont plus difficiles que d’autres mais c’est aussi ce qui fait toute la force de la fonction de sauveteur en mer.’’

 

C44 : Quelle est selon toi, la place de la femme à la SNSM ?

MB : “Il n’y a pas de différence à être une femme à la SNSM. Au contraire, tout le monde est considéré de la même manière, que ce soit sur le plan physique, que sur le plan psychologique. La mixité est très largement représentée au sein de la SNSM. Chacun peut y trouver sa place et accéder de la même manière aux différents postes en fonction de ses appétences (formateur.ice, ACP, CP...).’’