[PORTRAIT] À la rencontre du directeur adjoint du CFI 44

Pierre Hueber a fait son retour au CFI 44 et est devenu à 30 ans directeur adjoint du centre. Découvrez son portrait !

C44 : Explique-nous, comment es-tu arrivé à la SNSM ?

PH : “Comme bien d’autres, je suis arrivé à la SNSM grâce à la culture du milieu maritime, de l’océan. Quand j’étais plus jeune, je voyais la SNSM dans les ports, sur les plages et mes expériences de régates m’ont aussi permises de découvrir l’association. Alors, parce que je voulais me rendre utile, et que je cherchais avant tout un travail saisonnier, les valeurs du sauvetage, d’assistance et du partage m’ont fait pousser les portes du CFI 44 en 2008… Et oui, déjà 13 ans !”

 

C44 : Depuis que tu es entré à la SNSM en 2008, qu’est-ce qui t’anime particulièrement dans l’association ?

PH : “Ce qui m’anime à la SNSM, c’est que malgré l’ensemble des stages que j’ai pu réaliser pour devenir formateur de secourisme, formateur SSA, formateur de formateur, ou encore formateur de Marine jet (et j’en passe…), je continue toujours d’apprendre. Il existe tellement de formations qu’il est toujours possible de se positionner en tant qu’apprenant, c’est génial. L’un de mes prochains objectifs désormais est de devenir CEAF (Concepteur encadrant d’une action de formation) afin de rédiger les conducteurs de formation.

 

C44 : Pourquoi vouloir reprendre aux côtés d’Adrien le CFI 44 ?

PH : “J’ai été muté à Nantes en septembre dernier, c’était donc pour moi l’occasion parfaite. Puis, sans pour autant prendre de responsabilités dans les formations, l’envie de m’investir était toujours présente ! Alors, comme j’ai déjà beaucoup donné pour la SNSM, je préfère désormais être en “soutien”.’’

 

C44 : Quel est ton rôle au CFI 44 ?

PH : “Mon rôle essentiel est d’accompagner les anciens vers leur évolution en tant que nageurs-sauveteurs. En plus de ça, j’ai en charge l’ensemble du suivi et du développement des activités autour des DPS et de la vie du centre. Je suis également présent pour donner un coup de main dans la formation de la nouvelle promo de temps en temps.”

 

C44 : Une anecdote à nous raconter sur le CFI 44 ?

PH : ‘‘Des anecdotes, il y en aurait des milliers au centre de Nantes ! Certaines vous feraient rire, quand d’autres nous ont fait pleurer. C’est un CFI avec beaucoup d’histoires et qui est humainement très riche ! On y rencontre des gens exceptionnels (clin d’oeil à Adrien que j’ai rencontré à La Trinité-Sur-Mer et avec qui j’ai passé une superbe saison). Impossible de choisir une anecdote en particulier, mais en tout cas, je souhaite à tout le monde de vivre ça.”