Préparer une grande traversée en mer

Retrouvez les conseils des Sauveteurs en Mer avec le concours de Jean Maurel, organisateur de courses au grand large, sur comment bien préparer une grande traversée en mer.

 

 

Conseils élaborés avec le concours de Jean Maurel, organisateur de courses au grand large.

 

Préparer son équipage avant une grande traversée

Soyez plusieurs marins à avoir déjà fait une grande traversée. Une seule personne expérimentée ne suffit pas pour assumer une telle responsabilité. Si cette personne avait un problème de santé, était blessée, ou tombait à la mer, la présence d’un autre marin expérimenté serait indispensable, voir vitale.

Faire un bon bilan de santé avant de partir (test à l’effort / bilan cardiaque / maladie connue ou chronique, etc.).

 

Préparer son bateau avant une grande traversée

Le bateau doit être en bon état. Le moindre ennui technique pouvant s’avérer très problématique, il est nécessaire avant de partir de vérifier :

  • Le bon fonctionnement du système de barre ou de gouvernail.
  • L’étanchéité de la coque et des hublots.
  • Le bon état de la voilure et du gréement : mâts, bômes, tangons, etc. Manœuvres courantes (drisses, écoutes, etc.). Manœuvres dormantes (étais, haubans, etc.).

Enfin, l’état du bateau étant vérifié, il faut aussi pouvoir, au grand large, se débrouiller seul dans le cas d’une voie d’eau, d’une avarie de barre ou de gréement.

 

Préparer l’armement du bateau avant une grande traversée

Les progrès aujourd’hui sont tels qu’il faut mettre les moyens dans les équipements, quitte à les louer :

  • balises de détresse,
  • téléphone étanche satellitaire,
  • GPS,
  • balise personnelle,
  • flasheur,
  • prévoyez également un container de survie : en fonction de la durée de votre traversée, il doit vous permettre de tenir le temps que les secours arrivent. Vous y mettrez un dessalinisateur manuel, de la nourriture, des fusées de détresse, des flasheurs, un système de radar autonome.

Attention quand une personne est seule sur le pont

Quand un membre de l’équipage se retrouve seul sur le pont, de nuit ou par mauvais temps, il est indispensable qu’il soit équipé et attaché :

  • une brassière ou gilet à flottabilité intégrée,
  • un harnais,
  • une balise personnelle,
  • un flasheur  

 

Attention pendant la nuit durant une grande traversée 

De nuit, évitez de vous laisser “bercer” par les moyens modernes de navigation. Même sous pilote automatique et AIS, allumez le radar et faites des veilles régulières. Si vous sortez sur le pont, appliquez les conseils donnés pour un membre d’équipage seul sur le pont.

Conseils santé pendant une grande traversée 

Emportez une trousse de secours complète et à jour ainsi qu’un guide médical indispensable pour vous aider à poser un diagnostic ou réaliser une intervention d’urgence.