Promotion 2018 : Vincent nous parle de sa formation SNSM

Après un an de formation au sein de notre CFI, Vincent est paré pour les plages. Des week-ends de formation aux cours théoriques en passant par les entraînements de natation, il nous présente la formation vue de l'intérieur. Interview.
interview-vincent-formation-nageur-sauveteur-cfi-snsm-paris-idf
Légende
Vincent, nageur sauveteur, au centre

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Vincent, j’ai 18 ans et je suis en terminale bac pro métiers de la sécurité. Je suis rentré à la SNSM pour une formation en un an pendant laquelle j’ai passé le PSE2, le permis côtier, le CRR, le SSA, ainsi que le BNSSA.

 

Pourquoi avoir décidé de devenir nageur sauveteur à la SNSM ?  

Je suis dans une filière qui forme aux métiers de la sécurité et j'aimerais plus tard devenir pompier ou m'engager dans l'armée. De par mon projet professionnel, il me semblait important d’acquérir une base de secourisme. J’aurais pu aller dans n’importe quelle association agréée, mais plus j’en apprenais sur la SNSM, plus je me rendais compte du professionnalisme de ses bénévoles et des valeurs qu’ils partagent. C’était pour moi un moyen d’approfondir mes connaissances grâce aux multiples expériences de chacun des bénévoles.

 

Que penses-tu de la formation donnée au CFI ? Est-ce difficile ? 

La formation a été pour moi assez dure au niveau sportif. Les deux entraînement consécutifs le mardi et mercredi soir représentent un pic dans la semaine en plus des cours théoriques dans la semaine et les week-ends de formation. Le dépassement est omniprésent ; ce n’est pas évident.

 

Tu parlais plus tôt des valeurs de la SNSM, est-ce que tu les as ressenties lors de la formation ?

Oui, on baigne en permanence dans les valeurs du CFI, à savoir "dynamisme, cohésion et dépassement". Impossible de ne pas penser à la cohésion : la majorité des exercices se font en groupe. On nous apprend en effet très vite à veiller sur nos camarades, ce qui est primordial en poste de secours. Tout au long de l’année, il a vraiment fallu de se dépasser pour atteindre les objectifs fixés par les formateurs.

Enfin, pour le dynamisme, c’est assez dur d’être réactif lorsque la fatigue se fait sentir par les entraînements. La découverte au fur et à mesure de l'année de nouveaux objectifs permet de rester linéaire dans la progression. L'accompagnement et le soutien des formateurs est également très important pour réussir.

 

Maintenant que ta formation est terminée, tu te sens prêt pour surveiller les plages cet été ?

Oui ! Le SSA (stage mer) nous a mis en situation avec des conditions parfois musclées donc je me sens prêt pour cet été.

Cette formation servira également pour mon projet professionnel et m'a permis de mûrir afin d’assurer au mieux mes missions. 

 

Vincent espère partir dans le Finistère son 1er été de surveillance des plages. Merci à lui d'avoir répondu à nos questions !

interview-vincent-formation-nageur-sauveteur-cfi-snsm-paris-idf
Vincent, nageur sauveteur, au centre