Rachelle Goineau, présidente de station SNSM et chef d’entreprise

""
Légende
À la barre, Rachelle donne le cap, tout comme elle le fait dans sa vie professionnelle de chef d’entreprise. ©D.R.

C’est en 2015 que Rachelle Goineau accepte le poste de trésorière de la station de Fort-de-France, en Martinique, sollicitée par Antoine Sablone, alors président.

Cette mère de famille qui gère une entreprise dans le domaine de l’élagage et du terrassement n’hésite pas.

Je suis fascinée par la mer depuis ma plus tendre enfance.

« J’ai la chance d’être une îlienne et c’est rendre justice à Dame Nature que de venir en aide aux hommes et aux biens en difficulté en mer. »

Rachelle s’investit à fond dans cette nouvelle mission, qui la galvanise, soutenue par sa famille et poussée par son compagnon à vivre pleinement sa passion. Suite logique, la SNSM lui propose, en 2016, la fonction de présidente de la station de Fort-de-France, qu’elle accepte avec bonheur. Il faut dire que diriger une équipe, elle connaît : durant une vingtaine d’années, elle a fait travailler des jeunes en réinsertion afin de leur offrir une seconde chance et de leur apprendre un métier, bagage indispensable à leur parcours. Puis elle a monté sa propre entreprise d’élagage il y a neuf ans, se spécialisant aussi dans le nettoyage industriel pour les hôpitaux et les collectivités. Elle emploie entre dix et quinze personnes et aime par-dessus tout les rapports humains, elle qui a appris à cerner rapidement les personnes qu’elle croise. Quant à ses enfants, ils sont désormais grands et autonomes et partagent la passion de la mer de cette maman dont ils admirent l’énergie et l’investissement sans faille.

Un travail d'équipe aux côtés de vint-cinq sauveteurs extraordinaires

« Certes, explique-t-elle, il faut jongler avec les impératifs familiaux et ceux des Sauveteurs en Mer, mais notre équipe comporte un effectif de vingt-cinq canotiers, hommes et femmes dévoués, extraordinaires et sur lesquels je peux compter. »

Elle a su exploiter à fond les nouvelles technologies de réunions par visioconférence et s’efforce de déléguer en fonction des compétences de chacun afin d’alléger un emploi du temps très chargé : deux à trois journées pleines par semaine lui sont nécessaires pour gérer le quotidien de la station. « Il est important, précise-t-elle, d’avoir un entourage compréhensif qui nous soutient dans cet engagement qui vient du fond du cœur. »

La SNSM m’a permis de me dépasser, les valeurs de l’association sont les miennes : altruisme, respect des autres…

« J’adore cette cohésion que nous avons su créer au sein de notre station et qui fait de nous une belle famille. »

Ce qui lui apporte le plus dans cet engagement quasi permanent ? « Mon plus grand cadeau, c’est le regard chargé d’émotion et de soulagement de ceux que nous venons aider lorsqu’ils nous voient arriver... C’est la plus belle des récompenses. »

« Notre devise : force et honneur ! »

Article rédigé par Caroline Guézille dans le magazine Sauvetage n°155 (1er trimestre 2021)