Une nouvelle direction au CFI44 - Nantes

Le mois de novembre à été synonyme de changement pour la SNSM en Loire-Atlantique!
En effet, une nouvelle direction a pris place le 23 novembre à la tête du CFI 44, succédant à Michel BINTZ.

Ce changement est le fruit d’une longue réflexion de la part de la nouvelle équipe qui s’est présentée avec un nouveau projet dans le but de relancer notre association. Sans parler de rupture, il y aura assurément des changements afin d’inscrire notre CFI dans son temps et lui rendre son aura d’autrefois.

Cette transition, qui est depuis le 23 novembre devenue réalité, est notamment portée par 3 personnes : notre nouveau directeur Adrien MORELLEC-LE-MEN, son adjoint Pierre HUEBER et la trésorière Marie BRIAND.

 

Ainsi, et à seulement 30 ans, Adrien MORELLEC-LE-MEN, vient d’être nommé, le lundi 23 novembre dernier, directeur du CFI 44.

...MAIS QUI EST-IL VRAIMENT ?

Sur son quotidien, Adrien se livre volontiers : “Je suis arrivé dans la métropole nantaise il y a environ un an et demi pour de nouveaux objectifs professionnels chez Naval Group. Depuis, je suis technicien de laboratoire au centre d’études de cette entreprise située à Bouguenais.”

C44 : Expliques-nous, comment es-tu arrivé à la SNSM ? AML : “C’est en 2010, en lisant un article dans le journal à propos de la création du CFI 22 que tout à commencé. Puis en y réfléchissant bien et en voyant les opportunités d’un job saisonnier plutôt sympa à la clé, j’ai décidé de m’inscrire. J’ai ensuite été sélectionné et s’en est suivi deux années de formation au bout desquelles, j’ai pu partir faire ma première saison en plage. C’est d’ailleurs durant celle-ci à La Trinité-Sur- Mer que j’ai rencontré Pierre Hubert !”

C44 : Tu as poussé la porte de la SNSM en 2010, raconte-nous ton expérience dans l’association.  AML : “Je suis tout d’abord devenu formateur amarinage, une formation non diplômante à l’époque, mais j’appréciais donner de mon temps. Un peu plus tard, en 2014, j’ai obtenu mon PIC PAE FPS à Châteauroux, puis l’année suivante, j’ai eu par VAE ma PAE FSA.”

Mais son aventure ne s’arrête pas là !

“En effet, je suis, depuis 2018, formateur de formateur ainsi que concepteur de formation. M’investir autant m’a permis de fil en aiguille, d’avoir de plus en plus de responsabilités au CFI 22. D’abord en tant que responsable de formation PSE puis en donnant de mon temps dans le bureau du centre.”

C44 : Quelle a été ton intervention la plus marquante en poste ? AML : “Ce fut sûrement lors de ma seconde saison à Arcachon en 2013.J’étais alors responsable du poste ce jour-là lorsqu’un jeune homme vient nous alerter de la disparition de son ami alors qu’ils étaient tous deux partis nager loin du bord. Les moyens mis en place sont alors colossaux : de 15h (heure de l’alerte) à 22h, trois hélicoptères se relaient. En parallèle, la V1, vedette d’Arcachon, ainsi que la gendarmerie, les pompiers et les affaires maritimes sillonnent la côte à la recherche de l’homme disparu. Tous ces moyens mis en place m’ont beaucoup marqué. Nous avons finalement appris que l’homme recherché était sorti de l’eau bien avant son ami et a été retrouvé sain et sauf...à la gare d’Arcachon.”

C44 : Pourquoi vouloir reprendre le CFI 44 ? AML : “Ça fait un peu plus d’an que je suis à Nantes et chez Naval Group. J’avais envie d’évoluer dans l’association et c’était aussi plus pratique pour moi de venir au CFI 44 plutôt que de rester à Trégastel. En plus du football que je pratique en club, c’était important pour moi de rencontrer de nouvelles personnes et d’avoir une activité à l’extérieur du travail. Avec Pierre, on est assez complémentaires, et il y a tellement de choses à faire dans une ville comme Nantes, c’est assez excitant.”

C44 : Le mot de la fin ? AML : “L’objectif est que tout le monde se plaise au CFI 44 et que chacun vienne avec le sourire participer à la vie de CFI. C’est ce qui nous anime avec Pierre, on veut que tout le monde se sente bien.”