Du 12 au 18 avril 2022, Escale à Sète, l'événement maritime à ne pas manquer

Depuis sa première édition en 2010, la fête célébrant le patrimoine maritime ne cesse de se développer. Cette année, comme il y a quatre ans, plus de trois cent mille visiteurs sont attendus. Les actions et les hommes de la SNSM seront au premier plan ; les organisateurs en ont fait une priorité.
Photo de l’édition 2020
Légende
Photo de l’édition 2020, la biennale Escale à Sète fêtait ses dix ans. L'événement maritime revient pour une nouvelle édition en avril 2022 © Wolfgang Idir

En 2022, tout sera prêt pour que la fête soit encore plus belle. Les quatre  cents  bénévoles mobilisés piétinent déjà d'impatience. Comment une telle fête a pu voir le jour  ? Raymond Dublanc, canotier à la station locale depuis vingt-quatre ans et l'un des pères fondateurs de la manifestation, nous explique : « Wolfgang Idiri, musicien amoureux du patrimoine musical local et de sa sauvegarde, est venu me faire une proposition enthousiasmante : créer un événement qui mettra en valeur nos traditions maritimes. »

Cette année, plus de cent vingt bateaux d'hier et d'aujourd'hui sont attendus, dont de grosses unités venues du nord comme l'Oosterschelde, un trois-mâts de 50 m de long. Douze ans après sa création, ce rassemblement a gardé toutes les valeurs qui ont fait son succès. « La solidarité, c'est l'ADN d'Escale à Sète, précise Raymond Dublanc, et la SNSM sera l'invitée d'honneur. » Créée en 1867 et, à ce titre, l'une des plus anciennes du pays, la station SNSM sétoise sera la figure de proue de la solidarité.

« Malgré nos cent cinquante ans d’histoire, nous sommes une petite station avec seulement une poignée de canotiers. Le public, en venant à notre rencontre, pourra avoir une vision plus précise de notre action et découvrir l’ensemble des membres d'équipage de notre canot tous temps », détaille-t-il.

Un nouveau moyen restauré de la station

«  Nous cherchions un petit bateau typique de la région pour assurer la servitude et l'avitaillement des navires en visite. Sur l'étang de Thau, on nous a signalé une nacelle à l'abandon. C'est un ancien bateau de petite pêche, typique de la région, de 6 m de long », reprend Raymond Dublanc.

Les propriétaires actuels offrent l'épave à la SNSM. Un don symbolique car l’embarcation était l'outil de travail de Louis Vellardocchia, emblématique patron du canot de la station locale de 1965 à 1992. À son actif, plus de huit cents sauvetages, qui lui vaudront l’honneur d'être promu aux rangs de chevalier de la Légion d'honneur et d’officier de l’Ordre du Mérite Maritime. Raymond Dublanc et son ami Robert Contreras, charpentier de marine, se sont mis au travail. Restaurée, la nacelle repeinte aux couleurs SNSM est maintenant prête à naviguer. Elle porte dorénavant le nom de son illustre ancien propriétaire et représente le symbole qui relie les générations de canotiers.

 

La nacelle, avant peinture, qui porte le nom de Patron Loulou Vellardocchia. Photo de l’édition 2020, la biennale Escale à Sète fêtait ses dix ans. L'événement maritime revient pour une nouvelle édition en avril 2022
La nacelle, avant peinture, qui porte le nom de Patron Loulou Vellardocchia. Photo de l’édition 2020, la biennale Escale à Sète fêtait ses dix ansL'événement maritime revient pour une nouvelle édition en avril 2022 © D. R.

Article rédigé par Jacky Lebuhotel , diffusé dans le magazine Sauvetage n°159 (1er trimestre 2022)