Un remorquage techniquement complexe

Quelques jours avant Noël 2021, les sauveteurs de la station de Saint-Gilles-les-Bains effectuent le remorquage complexe d’un ketch de 36 m, en avarie électrique, vers le port de Saint-Paul.
Sauveteur SNSM de dos, de la Réunion
Légende
Le sauveteur vérifie que le ketch, plus long de 27 mètres que la vedette, reste bien accroché © SNSM

La baie de Saint-Paul, située à l’ouest de l’île de La Réunion, est protégée par la pointe de la rivière des Galets et le cap de la Houssaye. Le 14 décembre 2021, à 3 heures du matin, un ketch (voilier à deux mâts et à gréement) de 36 m, le Marline, au mouillage dans la baie sans autorisation préalable, signale une avarie électrique entraînant une perte de manœuvrabilité au moteur. Le skipper demande au port d’y accoster pour effectuer les réparations nécessaires. En provenance de l’étranger, l’embarcation est astreinte à des restrictions d’accès au port. Après échange avec l’autorité préfectorale, le bateau est soumis à la visite d’un expert maritime, qui confirme la nécessité du remplacement du générateur. L’entrée au port est ainsi autorisée, avec l’assistance de la SNSM.

La vedette de la station de Saint-Gilles-les-Bains, mise en service en 2013 – la SNS 459 Vincent Bosse –, d’une longueur de 9 m et d’une puissance de 110 kW, part le lendemain à la rencontre du Marline. Les sauveteurs passent une remorque sous le voilier. « En raison de sa longueur imposante, la manœuvre est délicate. Les mouvements portuaires ont dû être interrompus pour faciliter la mise à quai », explique le patron, Hugues Payet. Une fois l’opération effectuée, le Marline est amarré au quai Vauban. L’équipage, deux Français et cinq Mauriciens, est consigné à bord et devra se livrer aux tests de dépistage de la Covid-19, alors que les sauveteurs rentrent à Saint-Gilles-les-Bains, leur mission accomplie.

La réparation prendra plusieurs jours, puis le Marline poursuivra sa navigation vers Madagascar.

Nos sauveteurs sont formés et entraînés pour effectuer ce type d'intervention. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois !

Article rédigé par Jacky Lebuhotel, diffusé dans le magazine Sauvetage n°159 (1er trimestre 2022)


Équipage engagé

Vedette légère SNS 459 Vincent Bosse

Patron : Hugues Payet

Sous-patron : Jean-Marc Thevenin

Équipiers : Ludovic Douvry, Cédric Issanchou