La pratique du kite-surf

Retrouvez les conseils des Sauveteurs en Mer sur la pratique du kite-surf.
kite-surf-photo-marianne-cossin
Légende
Photo : Marianne Cossin.

 

Le kite-surf est l’activité à voile la plus rapide sur l’eau. Le kite a des accélérations puissantes et permet de faire des figures (sauts, surf sur les vagues, rotations, etc.).

 

Les conseils de la SNSM pour faire du kite-surf

Le kite-surf est un sport qui peut être dangereux. Il ne faut donc pas prendre de risques inutiles en se lançant des challenges périlleux. Nous vous recommandons de débuter dans une école de kite-surf afin de suivre des cours pour apprendre les techniques. Renseignez-vous auprès de la FFVL (Fédération française de vol libre).  

Choisissez votre matériel en fonction de vos compétences, de la force du vent et de votre gabarit. Ne vous surestimez pas.

Testez, vérifiez et entretenez le système de sécurité des ailes régulièrement et surtout avant de partir.

Évidemment, le port d’un équipement individuel de flottaison (par exemple un gilet de sauvetage) - ou d'une combinaison isothermique, équipé d’un moyen de repérage lumineux, est obligatoire.   Nous vous conseillons aussi de porter un casque.

La première règle de sécurité à respecter est de ne jamais partir seul. Pratiquez cette activité avec une personne capable de prévenir les secours en cas d’accident et de vous assister au décollage et à l’atterrissage. Et puis, évoluer à plusieurs, c’est plus enrichissant et plus stimulant.

Choisissez une aire de décollage et d’atterrissage sans obstacles ni plagistes et adaptée aux conditions météorologiques et à la longueur de vos lignes. Regardez bien autour de vous pour avoir en tête la présence des autres pratiquants sur l’aire de décollage et pour ainsi anticiper vos déplacements.

Sécurisez votre aile posée au sol pour éviter tout redécollage et enroulez vos lignes sur la plage.

Convenez d’un signe de communication pour le lâcher de l’aile et l’atterrissage. Pour poser l’aile, le signe conventionnel est de mettre la main à plat au-dessus de la tête et de toucher le haut du crâne à plusieurs reprises. Pour lâcher l’aile, attendez, le pouce levé.   Respectez les utilisateurs de la plage et la zone de navigation.

D’une façon générale, respectez les règles de navigation. Dans la bande des 300 m, n’allez pas trop vite. Vous pouvez pratiquer jusqu’à 2 milles (environ 3 km) et de jour seulement.

Vous ne devez pas faire du kite-surf dans des zones réservées à d’autres activités nautiques.

Renseignez-vous sur les règles locales spécifiques et bien sûr sur la météo. Ne pratiquez pas par vent de terre ni en cas d’orage.