Les stations de sauvetage

Les stations de sauvetage sont l’élément de base de l’organisation de la SNSM. Elles n’ont pas d’existence juridique propre et sont définies dans les statuts comme étant des lieux de regroupement des moyens nautiques d’intervention.
Canot tous temps "SNS 098 Président Toutain" de la station de sauvetage de Ploumanac'h © Philippe Rière

En 2017, on comptait 187 stations permanentes. La SNSM dispose également de 31 stations saisonnières pour compléter le dispositif pendant la période estivale ou assurer un lien avec les municipalités dans le cas où les plages surveillées par les nageurs sauveteurs ne disposent pas de stations de sauvetage permanentes à proximité.

Chacune des stations permanentes est dirigée par un président, secondé par un trésorier et par le patron titulaire, lui-même responsable de la composition et de la formation de son équipage.

Chaque station dispose d’un équipage de 10 à 40 bénévoles opérationnels. Outre les équipages opérationnels, plus de 1 700 bénévoles participent également à la vie des stations, tout en restant à terre. Ils assurent le suivi administratif, l’entretien des moyens d’intervention, participent à des manifestations locales pour développer la notoriété de la SNSM et faire appel à la générosité du public, etc.

Composition de la station de sauvetage

Une station SNSM, c'est avant tout des femmes et  hommes qui s'impliquent bénévolement dans leur mission.

Président

Nommé directement par le président de la SNSM pour une durée de 6 ans, ce bénévole est responsable du management de la station.

Trésorier

Nommé directement par le président de la SNSM pour une durée de 6 ans, ce bénévole est responsable de tous les aspects financiers et comptables liés à la vie de la station.

Patron titulaire

Nommé directement par le président de la SNSM et marin expérimenté, le patron titulaire d'une station est le véritable chef d'orchestre des opérations de recherche et de sauvetage. Il a la responsabilité de l'embarcation de sauvetage et de son entretien, de l'équipage, de ses qualifications et de son entraînement.

Patron suppléant

Marin expérimenté, ce bénévole supplée le patron titulaire dans l'ensemble de ses missions en mer. Il peut également assumer le commandement de l'embarcation dans le cadre d'une sortie en mer.

Dans ses fonctions non-opérationnelles, chaque station dispose d'une liberté d'organisation qui lui permet de recruter en fonction de ses besoins spécifiques. On peut citer les fonctions suivantes à titre d’exemple :

  • Au sein de la station : responsable communication, etc. 
  • Au sein de l’équipage : mécanicien, patron suppléant, radio, canotier, nageur de bord, plongeur de bord, etc.

Le maillage des stations de sauvetage

Le maillage des stations sur le littoral, ainsi que les moyens d’intervention dont elles disposent, sont définis par la SNSM, en dialogue avec les Affaires Maritimes et les centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage (CROSS), afin de garantir la cohérence et la permanence du dispositif opérationnel tout au long des côtes.

La SNSM dispose d’une flotte de sauvetage importante qui en fait un des tous premiers armateurs de France, en nombre de bateaux.

Sauveteurs en Mer du Cros-de-Cagnes en intervention à bord de la vedette "SNS272 Marguerite VI" ©DR

La distance moyenne d’intervention est inférieure à 5 milles nautiques, pour une durée moyenne d’intervention de 1 h 49. Sur 3 256 interventions en 2017, 701 ont eu lieu de nuit, soit 20 %.

Répartition des stations par région

Retrouvez toutes les stations de sauvetage de la SNSM sur la carte interactive.  

Ce qui pourrait vous intéresser