La mobilisation des Sauveteurs en Mer en hausse par rapport à 2020

À l’issue d’une année 2021 chargée pour les Sauveteurs en Mer, la SNSM dresse le bilan de ses missions opérationnelles. Sauvetages en mer, remorquages, transports sanitaires, surveillance des plages, dispositifs prévisionnels de secours, soutien à la population dans la crise sanitaire, dispersions de cendres en mer, vigies marées, sensibilisation dans les écoles… Les activités des sauveteurs ont été variées et denses l’année passée.

En 2021, les sauveteurs de la SNSM ont réalisé plus de 7 200 interventions : près de 30 000 personnes ont ainsi été prises en charge de la plage au large (dont plus de 15 000 ont été soignées dans les postes de secours lors de la saison estivale).

Des nageurs sauveteurs de la SNSM sur un jet-ski portant secours à deux personnes en difficulté
Des nageurs sauveteurs de la SNSM portant secours à deux personnes en difficulté © Maxime Huriez

Même si l’activité globale reste stable par rapport à 2020, la typologie et la répartition des interventions ont significativement évolué : la SNSM rapporte une baisse de 7 % du nombre de personnes secourues sur les plages l’été dernier (mais un nombre quasi stable de personnes soignées) face à une forte hausse de l’activité des sauveteurs embarqués notamment pour des interventions au large auprès de migrants dans la Manche et à Mayotte. Les stations SNSM du Nord et du Pas de Calais sont ainsi intervenues six fois plus que l’an passé ; et les activités hors sauvetages sont également en hausse dans les stations.

Au-delà des interventions de sauvetage, les Sauveteurs en Mer ont réalisé 5 619 exercices en mer (+ 22 % par rapport à 2020), 603 transports sanitaires (+ 19 %) ou encore 2 424 dispersions de cendres (+ 37 %). Ces missions en mer en hausse marquent la mobilisation accrue et de plus en plus diverse des bénévoles, également disponibles pour des opérations de prévention, des missions de services ou autres dispositifs.

Au large, 89 % des personnes secourues en mer pratiquaient la plaisance et les 11 % restantes sont issues du monde professionnel. Chaque année, le nombre d’embarcations assistées de type plaisance à moteur, à voile ou encore d’engins de loisirs nautiques est en augmentation. La SNSM poursuit un travail de sensibilisation auprès des pratiquants et les sauveteurs se forment continuellement pour avoir des procédures adaptées à ces nouveaux loisirs ; kitesurfs, kayaks, planches à voile ou encore scooters des mers étant les embarcations les plus assistées.

""
Sauveteurs en Mer de la station de Boulogne-sur-Mer © Damien Langlet

Mobilisée 24 h / 24, 365 j / an, la SNSM porte assistance à toute personne en danger, sous la coordination des CROSS (Centres régionaux opérationnels de surveillance et de sauvetage) grâce à l’engagement de ses 9 000 bénévoles présents sur les côtes de la Manche, l’Atlantique, la Méditerranée et dans les territoires ultramarins.

Chaque année, en complément du sauvetage au large dont ils assurent plus de 50 % des interventions en mer, les Sauveteurs en Mer de la SNSM veillent sur un tiers des plages surveillées depuis les postes de secours lors de la saison estivale, pour assurer la sécurité des estivants.

""
Poste de secours SNSM du lac de Cazaux à La Teste de Buch © Maxime Huriez

NB : les chiffres ayant été arrêtés au 31 janvier 2021, le bilan ne comptabilise pas les rapports d’intervention de 2021 non enregistrés encore cette date. Un rapport complet sera disponible fin mars 2022. A noter que les DPS (Dispositifs prévisionnels de secours) réalisés par les nageurs sauveteurs ne sont pas comptabilisés dans ce bilan.

Les numéros d'alerte à connaître absolument

196 en mer : il permet de joindre directement les CROSS au moyen d’un téléphone (ou Canal 16 de la VHF).

112 depuis la plage : il permet de joindre les secours pour déclencher une intervention sur le littoral.

Numéro d'urgence en mer : 196 par téléphone ou canal 16 par VHF