Programme nouvelle flotte : le travail se poursuit

Malgré les nouvelles mesures de confinement et les contraintes liées à la crise sanitaire, le programme nouvelle flotte se poursuit. La phase d’étude détaillée touche à sa fin et la phase de production est lancée. En parallèle, le maître d’œuvre finalise les prestations documentaires associées. Point d’avancement à date.
""
© Couach / Barreau-Neuman

La phase d’étude détaillée se termine pour certains navires

La phase d’étude détaillée, ou phase de définition des spécificités techniques et ergonomiques des navires, est terminée pour les navires NSC3 et NSC4. Pour les autres navires, et notamment les NSH1 et NSH2, cette fin d’année en permettra l’ajustement. 

Plus d'informations sur les précédentes réunions de la phase d’étude détaillée :

Programme nouvelle flotte : où en est-on ? Programme nouvelle flotte : où en est-on ? (Suite)

Programme nouvelle flotte : le travail continue malgré la crise

 

Ergonomie intérieure des timoneries des navires NSH1 et NSH2

Le 6 octobre dernier, une session de travail, portant sur l’ergonomie intérieure des timoneries des navires NSH1 et NSH2 s’est déroulée dans les locaux du chantier Couach à Gujan-Mestras, réunissant une nouvelle fois l’équipe de programme SNSM. L’objectif était de consolider l’ergonomie détaillée des postes de pilotage (poste de navigation, poste de barre et poste OSC) ainsi que l’implantation des équipements dans la timonerie. Sur la base des maquettes en bois réalisées à l’échelle 1, le maître d’œuvre a présenté les éléments au groupe. Toutefois, la proposition n’a pas été acceptée. En premier lieu, parce qu’elle engendrait une importante réduction de la visibilité sur l’avant du navire, et notamment à partir des postes du barreur et du radionavigateur. Ensuite, parce que l’encombrement des pupitres de pilotage était trop important, une meilleure intégration des équipements de navigation et de communication est nécessaire. 

Sur représentation informatique, ça paraissait bien, mais à l’échelle réelle, le chantier nous a présenté quelque chose qui ne convenait pas. Il y avait trop d’écrans, trop de matériels. J’avais l’impression d’être dans un avion de chasse ! Je m’attendais à mieux. Mais ce qui est bien, c’est que Couach est à l’écoute de nos exigences et nous leur avons demandé de travailler sur quelque chose de plus cohérent et de plus optimisé. Nous savons aussi que ce n’est pas simple car nous voulons le meilleur dans un espace réduit !

Noël Meunier, président de la station de l’Herbaudière et membre de l’équipe de programme.

Une nouvelle proposition répondant mieux aux besoins opérationnels des sauveteurs est donc attendue, et de nouveaux échanges seront organisés avec la SNSM, jusqu’à acceptation de ces postes majeurs. 

Parallèlement, en raison des nouvelles mesures de confinement instaurées en novembre, l’accès au chantier par des personnes extérieures est limité pour assurer la sécurité de tous. L’évolution de la situation sanitaire en cette fin d’année impactera donc le planning de travail, et notamment l’organisation des réunions sur site entre l’équipe de programme et Couach. 

 

 

""
Etude de l’ergonomie intérieure du NSH1 © SNSM

 

Zoom sur les équipements électroniques de navigation et de communication

Pour analyser les postes de conduite et sélectionner les équipements de navigation des futurs navires, la SNSM s’appuie sur l’expérience des sauveteurs de l’équipe de programme, ainsi que sur les travaux qu’elle a réalisés dans le cadre de la modernisation de l’architecture de navigation de la flotte actuelle. Ces derniers faisaient notamment appel à l’expertise de la société Furuno, leader mondial dans l'industrie de la navigation électronique. Furuno dispose d’un réseau mondial de distribution et de service, ainsi que d’une très bonne réputation. Les produits de la marque équipent de très nombreuses embarcations de la flotte SNSM actuelle et ont démontré leurs qualités en mission de sauvetage. Ils ont également été retenus par Couach pour équiper les navires de la nouvelle flotte.

Furuno est un partenaire de longue date de la SNSM. Chaque année, la société effectue un don en reversant un pourcentage des ventes réalisées sur certains équipements de sécurité.

Gérard Rivoal, Chargé de mission auprès du Directeur Général, en charge du programme nouvelle flotte, des infrastructures et des innovations.

En parallèle, pour répondre à ces exigences en termes d’architecture réseaux et de performance des équipements de navigation et communication, le programme nouvelle flotte a lancé un développement visant à améliorer les échanges avec le CROSS lors des interventions de sauvetage. Impliquant la société Maxsea et la Direction des Affaires maritimes, celui-ci doit permettre une réception automatique du "pattern" de recherche, envoyé par le CROSS avec affichage direct sur la cartographie à bord du navire. Cette fonction équipera ainsi les navires dès la livraison des têtes de série.

 

L’analyse des livrables documentaires est en cours

Pour formaliser les spécifications techniques des navires de la nouvelle flotte, proposées par le maître d’œuvre et devant être acceptées par l’équipe de programme lors de la phase d’étude détaillée, Couach produit, pour chaque navire de la gamme, deux documents majeurs : un avant-projet détaillé, puis un dossier de définition, accompagné d’un dossier de justification des choix de conception et réalisation.

L’avant-projet détaillé présente les principes généraux de conception et les grands équilibres du navire. Il contient notamment les résultats des études hydrodynamiques et le dossier préliminaire de stabilité. La finalisation de ce document marque le lancement de la production des navires tête de série, avec la fabrication des moules de coque.

Le dossier de définition des navires, réalisé dans un second temps, présente, en plus des éléments précédents, l’ensemble des architectures des embarcations et les matériels utilisés à bord. Le dossier de justification qui y est associé a pour objet de démontrer la satisfaction des exigences de la SNSM. Il se base sur les analyses effectuées lors de la phase d’étude, les aspects règlementaires et normatifs en vigueur, les essais constructeur réalisés par Couach, les essais réglementaires effectués avec les autorités concernées et les essais contractuels requis par la SNSM. Une première version de la définition du navire doit être acceptée à l’issue de la phase d’étude. Puis, les essais opérationnels qui seront réalisés pour les navires tête de série, avant réception et mise en service opérationnelle, pourront donner lieu à des mises à jour. Le dossier de définition final et validé deviendra alors la référence qui servira de base pour la réalisation de la série de navires concernée.

Les avant-projets détaillés des navires NSH1, NSH2, NSC3 et NSC4 ont été fournis par Couach et acceptés par l’équipe de programme.

Ceux des navires NSC1 et NSC2 ont été refusés dans leur première version. En effet, les études de performance hydrodynamique avaient mis en évidence des insuffisances en terme de performance, notamment de vitesse, nécessitant des modifications. Une nouvelle motorisation a ainsi été proposée pour le NSC1, impliquant une revue globale de conception du navire. Une optimisation de la carène et de la motorisation ont aussi été nécessaires pour le NSC2. De nouveaux tests ont depuis permis d’approfondir les nouvelles propositions, et de nouvelles versions des avant-projets détaillés sont en cours d’analyse.

Plus d’informations sur les tests réalisés sur les navires NSC1 et NSC2 : Programme nouvelle flotte : le travail continue malgré la crise

 

La phase de production se poursuit

La phase de production des navires têtes de série continue malgré les nouvelles contraintes imposées par la crise sanitaire : les activités de production sont maintenues chez Couach et les équipes de management œuvrent en partie en télétravail.

 

Zoom sur les navires NSH1 et NSH2

La production du premier navire NSH1 est en cours. Le moule de coque a été produit par la société Atlantic Moule Composite (AMC), située en Loire-Atlantique, et livré au chantier au mois de juillet. Le drapage (mise en place, dans le moule, des couches de fibre de verre et de matériaux constituant la structure de la coque) a été réalisé en octobre. L’infusion sous vide (imprégnation des tissus de drapage par la résine aspirée par dépression) devait débuter en novembre mais les contrôles réalisés en amont ont mis en évidence un problème technique, retardant le lancement du processus de deux semaines. Il commencera donc au cours de la dernière semaine de novembre. La première coque NSH1 devrait ainsi être finalisée en décembre.

Plus d’informations sur le moulage par infusion : Programme nouvelle flotte : où en est-on ? 

 

""
Pose des périphériques d'infusion sur le moule de coque du NSH1 © Couach

 

Le moule de coque du navire NSH2 a été réalisé par la société SMM / Ouest Composite implantée dans le Morbihan et livré au chantier le 6 novembre dernier. Le drapage aura lieu mi-novembre et l’infusion débutera en fin d’année.

 

""
Arrivée du moule de coque du NSH2 le 6 novembre 2020 © Couach

 

Zoom sur les navires NSC1 et NSC2

Le projet du moule de coque du navire NSC1 a été réalisé sur la base des résultats des études hydrodynamiques. Le lancement de l’usinage du moule débutera dès validation de l’avant-projet détaillé.

De même, la réalisation de la coque et de la timonerie du NSC2 a débuté. Nous rappelons que pour ce navire, la fabrication de la coque et de la timonerie ne nécessite pas de moule.

 

Zoom sur les navires NSC3 et NSC4

La production du navire tête de série NSC3 est bientôt finie, celle du NSC4 est terminée. Le maître d’œuvre travaille actuellement sur la réalisation des prestations documentaires associées, et notamment la production des supports de formation et de la documentation technique et logistique. La création de ces supports a pris du retard : un niveau de prestations élevé est requis contractuellement, et les premiers supports produits, ici pour les NSC3 et NSC4, doivent poser les bases des livrables attendus pour la gamme de navires. Dès que les prestations documentaires associées seront acceptées, la phase d’essais opérationnels des navires tête de série, avec mise à disposition du navire à la SNSM, pourra débuter.

 

""
Navire tête de série NSC3 et remorque © Couach

 

Philippe Starck s’associe au programme nouvelle flotte

Après avoir dessiné le bracelet DIAL, Philippe Starck, designer de renommée internationale, a accepté de mettre gracieusement ses compétences au service de la nouvelle flotte de la SNSM en proposant une nouvelle livrée pour tous les navires de gamme. Voulues modernes, originales et intemporelles, ces nouvelles couleurs ont pour but de rendre les navires de la SNSM plus visibles en mer, et de conforter une image forte et reconnaissable de l’association. Autre avantage : elles permettront de réduire les charges d’entretien.

Avec les couleurs actuelles, le gel-coat (la couche de protection utilisée sur la coque et la timonerie) est teinté dans la masse et doit être repeint tous les quatre à cinq ans. Pour les nouvelles couleurs, il faudra peindre le revêtement des coques et des timoneries ce qui permettra d’augmenter sa durée de vie entre deux peintures (huit à dix ans).

Gérard Rivoal, Chargé de mission auprès du Directeur Général, en charge du programme nouvelle flotte, des infrastructures et des innovations

Actuellement, plusieurs discussions sont en cours entre le designer, le chantier Couach et la SNSM pour finaliser la nouvelle livrée. La première porte sur la couleur orange : différentes nuances ont été proposées par Starck, avec des niveaux variables d’acceptation par les bénévoles. La seconde concerne la possibilité de considérer un antifouling (peinture antisalissure) mono-couleur noir sous la coque, en lieu et place du projet initial pluri-couleurs, cela pour maîtriser l’entretien des coques.

Cette nouvelle livrée a été validée lors de l’assemblée générale du 30 septembre 2020. Elle sera donc proposée aux stations qui le souhaitent, le surcoût étant assumé par le siège. Cette possibilité concernera les futurs navires de la nouvelle flotte, mais aussi les bateaux de la flotte actuelle lorsque les stations en feront la demande.

 

""
Livrée Starck NSH1 © Starck

 

""
Livrée Starck NSC2 © Starck

 

À suivre

Dans les prochaines semaines, la phase de production se poursuivra pour les NSH1, NSH2 et NSC1. Les phases d’essais opérationnels débuteront pour chaque navire tête de série NSC4, NSC3 puis NSC2. À l’issue, ces navires pourront être réceptionnés et mis en service opérationnellement : ils deviendront propriété SNSM. La production des navires en série pourra alors commencer.

Ce qui pourrait vous intéresser