Les Sauveteurs en Mer en formation ce week-end à Arcachon

Du vendredi 29 octobre au lundi 1er novembre, des Sauveteurs en Mer venus de partout en France – de Gironde, mais aussi de Quimper, la Rochelle ou encore Bayonne – se retrouveront à Arcachon, à l’occasion d’une formation sauveteurs nageurs de bord (SNB).
""
Formation SNB1 à Hendaye © SNSM

Encadrés par une équipe de formateurs bénévoles, les sauveteurs présents auront pour objectif de valider leurs compétences en sauvetage aquatique en surface. En effet, il arrive que les conditions ne permettent pas aux bateaux de s’approcher des victimes directement lors des interventions. Conditions de mer difficiles, promeneurs isolés par la marée sur des rochers au large, il est parfois nécessaire de mettre un Sauveteur en Mer à l’eau pour qu’il porte une remorque ou aille évaluer une avarie ou une voie d’eau. C’est toute la spécificité de cette formation en mer.

Au programme : nage de jour et de nuit, techniques d’extraction et d’assistance aux victimes, utilisation du matériel de secourisme et sauvetage, nombreuses simulations d’interventions aux enjeux et environnements variés.

Lundi 1er novembre, dernier jour du stage, aura lieu un exercice de grande ampleur de synthèse reprenant l’ensemble des acquis.

Ce stage impliquera les stations et moyens des trois stations SNSM du Bassin d’Arcachon : Lège - Cap-Ferret, Arès et Arcachon. Mis en oeuvre par Yann Deban, patron titulaire de la station d’Arcachon et nouvellement rattaché au Pôle national de formation de la SNSM en tant que soutien local de formation, ce stage est une première dans le bassin. Il succède à une même formation réalisée avec succès à Hendaye début octobre.

Depuis toujours, la formation des Sauveteurs en Mer repose sur le compagnonnage des anciens, la transmission des expertises en matière de navigation et de sauvetage étant capitale. Mais pour répondre à l’évolution du profil des sauveteurs – de moins en moins issus des professions maritimes –, et aux exigences d’un environnement plus judiciarisé, la SNSM a créé une direction nationale de la formation et inauguré un Pôle national de formation il y a 10 ans. Depuis, l’association a structuré des parcours de formation, mis au point des référentiels de formation rigoureux et professionnels, formés ses formateurs et développé son offre de stages, complémentaire au compagnonnage, entraînements et exercices, qui continuent de perdurer.

Pour répondre à un besoin croissant et faciliter l’accès aux formations, de nouveaux soutiens locaux de formation à la SNSM sont déployés sur chaque façade maritime depuis 2021. C’est le cas de Yann Deban, sauveteur embarqué à Arcachon – et auparavant à la station SNSM de Damgan dans le Morbihan, qui a depuis le 1er octobre cette double casquette.

L’objectif : se consacrer aux formations des équipiers, assurer le suivi des qualifications... tout en prenant en considération les besoins et attentes du terrain.

La direction de la formation de la SNSM fonctionne grâce à l’implication et au concours de 800 formateurs bénévoles expérimentés, issus des stations et des Centres de formation et d’intervention, associés à une équipe de permanents salariés. En 2020, 68 stages ont été réalisés par le Pôle national de formation (PNF) au profit de plus de 800 stagiaires.

Pour rappel, au-delà du PNF, la SNSM dispose de 33 Centres de formation et d’intervention pour former les nageurs sauveteurs qui sont affectés sur les plages l’été. 2 000 sauveteurs y sont formés sur le sauvetage littoral, dont 500 nouveaux chaque année. Des modules secourisme sont également dispensés ; près de 600 canotiers ont ainsi été formés en 2020.