Un véliplanchiste sauvé par la SNSM après dix-huit heures passées en mer

"Ce qu'il vient de se passer, c'est un miracle", raconte Guillaume, sauveteur à Gruissan. Parti avec trois amateurs de planche à voile, un véliplanchiste s'est perdu samedi 3 avril. Un important dispositif de recherche est alors déployé. Récit d’un sauvetage incroyable.
""
Légende
Le véliplanchiste enfin en visuel des sauveteurs © SNSM Gruissan

Alors qu’il devait rallier Port-la-Nouvelle, avec trois amateurs de planche à voile, un véliplanchiste de 50 ans n’est jamais arrivé à destination. Inquiet, le groupe est sans nouvelle depuis une heure et contacte les secours.

Un important dispositif de recherche est alors déployé par le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage Méditerranée (CROSS MED). Au total, trois stations de la SNSM - Gruissan, Port Leucate et Port-la-Nouvelle, un hélicoptère de la Sécurité civile, un autre de la Marine nationale, un avion du même service de l’armée, une embarcation des gendarmes maritimes et une autre des sapeurs-pompiers sont mobilisés.

Le lendemain, dimanche 4 avril, aux alentours de 9 h, c'est l'avion de patrouille qui localise finalement le véliplanchiste. L’homme a passé la nuit à califourchon sur sa planche. La SNSM Gruissan récupère l'homme, vivant et conscient, puis le ramène à quai à Port-la-Nouvelle, pour une prise en charge médicale par les pompiers. Il est en hypothermie sévère (27,5°C) après dix-huit heures passées dans l'eau, et est transporté jusqu’à l’hôpital de Narbonne.

Guillaume Benoît, patron de la vedette SNSM de Gruissan, raconte :

C'est un très beau sauvetage, peut-être le plus beau que j'ai connu jusqu'à maintenant. Ça fait douze ans que je suis à la SNSM, j'ai trois cent opérations à mon actif et je n'avais encore jamais vécu ça. On ne fait pas seulement ce travail par passion de la mer, on le fait surtout pour aider des gens en difficulté. On a à peine fermé l'œil en 24 h. C'était très éreintant physiquement et humainement. Mais on est très ému. Ce qu'il vient de se passer, c'est un miracle !

Yan, le véliplanchiste secouru, a tenu à remercier tous ses sauveteurs :

Mes amis, merci beaucoup, beaucoup. Je suis dans une chambre, maintenant tout va bien, je suis remonté à une bonne température. Maintenant, je suis très ému, j'ai beaucoup pensé à vous, à votre détresse, je suis profondément désolé de vous avoir infligé ça. Un grand grand merci à vous, un merci gravé pour la vie. Merci à tous les sauveteurs.

Bravo à tous les acteurs de cette intervention d'envergure, qui a regroupé six navires, deux hélicoptères, deux avions, ainsi que des patrouilles terrestres.

DIAL, le bracelet dispositif d’alerte et de localisation

 

""
DIAL © Vincent Rustuel

Dans ce type de situation, le bracelet de sauvetage DIAL de la SNSM aurait été très utile pour identifier rapidement la localisation du véliplanchiste. Dans ce bracelet en silicone se trouve une balise étanche, qui contient un système de positionnement GPS et une carte SIM multi opérateurs, rechargeable sans abonnement. Il permet de communiquer en permanence sa position à un proche et de l’alerter en cas de danger, par une simple pression. L’alerte et la position peuvent être relayées facilement vers le CROSS, au 196 - le numéro est préenregistré dans l’application - ou au 112 depuis la zone terrestre. DIAL et ses accessoires sont en vente sur notre boutique en ligne au prix de 149 €.

Nos sauveteurs sont formés et entraînés pour effectuer ce type de sauvetage. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois !


Équipages engagés :

SNS 202 Notre Dame des Azoulis III - Station de Gruissan

Patron titulaire : Guillaume Benoît (samedi et dimanche)

Patron suppléant : David Riquier (samedi et dimanche)

Sous-patrons : Bertrand Jaouen (samedi et dimanche), Sébastien Vandelli (samedi et dimanche) et Lionel Segui (dimanche)

Canotiers : Lynda Riquier (samedi et dimanche), Didier Stephan (samedi), Michel Ramiere (samedi), Nicolas Petit (samedi), Philippe Guillon (dimanche), Luc Albero (dimanche) et Christian Leonetti (dimanche)

 

Témoignage de Guillaume Benoît, patron de la SNSM Gruissan recueilli par France 3 Occitanie.