facebookTwitterGoogle PlusyoutubeDailymotion

Mission, objet social

Partager

Notre façon de vivre la mer évolue constamment : accroissement du nombre de plaisanciers, diversification des loisirs nautiques, nouvelles pratiques à risques, judiciarisation de la société…

Ces évolutions ont été à l’origine des plans de modernisation Cap 2010 et Cap 2010+, mis en œuvre de façon volontariste par les équipes bénévoles et salariées de la SNSM à partir de 2008.

Ces plans de développement ambitieux concernent la modernisation des équipements individuels de sécurité et des équipements de sauvetage, la mise en œuvre d’une politique nationale de formation des sauveteurs, la prévention auprès du grand public et la réorganisation des fonctions de soutien au sein de l’association (recherche et développement de nouveaux équipements, systèmes d’information…).

Il s’agit de renforcer notre soutien à l’action des sauveteurs bénévoles dans la préparation et la conduite de leur mission de sauvetage et leur donner les garanties qu’ils sauront maîtriser toutes les situations auxquelles ils seront confrontés.

Il s’agit également de faire reconnaître la SNSM comme LA référence dans notre pays en termes de « sauvetage et de sécurité des personnes en mer ».

•    Notre vocation première est l’engagement bénévole et gratuit au service de la sauvegarde de la vie humaine en mer et sur les plages.
•    Pour honorer cette promesse, l’ensemble des bénévoles et volontaires de l’association font chaque jour preuve d’un investissement profond pour mener à bien nos trois missions principales : sauver des vies en mer et sur le littoral, former pour sauver, prévenir des risques. Notre objectif final : assurer une pratique de la mer plus sûre et respectueuse.

Mettre les dernières innovations technologiques au service de la sauvegarde de la vie

Face aux évolutions de la société et des pratiques, les Sauveteurs en Mer mènent un travail de veille constante pour optimiser l’efficacité du sauvetage en mer et améliorer la protection des sauveteurs.

© Philippe Plisson© Philippe PlissonLes innovations techniques jouent un rôle crucial dans l’optimisation de l’efficacité du sauvetage en mer et permettent de mieux garantir la sécurité des sauveteurs engagés dans des opérations complexes et dans des conditions de mer qui peuvent se révéler particulièrement difficiles.

La détection infrarouge et la signalisation de naufragé par DIL (Dispositif individuel de localisation), devraient être accessibles à tous dans les prochaines années pour améliorer la détection d’une personne tombée à la mer. A ce jour, toutes les conditions ne sont pas réunies pour pouvoir mettre en œuvre ces technologies qui auront un impact déterminant pour la sauvegarde de la vie humaine en mer (accord sur les fréquences d’émission-réception pour les DIL, coût prohibitifs des matériels de détection).
Néanmoins, des progrès importants ont été réalisés ces dernières années par la SNSM. Ces progrès concernent les équipements individuels de sécurité des sauveteurs (vêtements, combinaisons isothermes, gilets de sauvetage, casques…) et les équipements embarqués à bord des canots de sauvetage pour améliorer l’efficacité des recherches (jumelles de vision nocturne, moyens de communication,…) ou la prise en charge des blessés (barquettes, plans durs, défibrillateurs semi-automatiques…).
La SNSM poursuit par ailleurs le plan de modernisation de ses moyens de sauvetage et consacre chaque année plus de 5 millions d’euros au renouvellement ou à la refonte des bateaux à mi-vie.

Adapter nos formations à un nouveau public de sauveteurs

La SNSM recrutait traditionnellement ses sauveteurs embarqués dans les secteurs professionnels liés à la mer : marine marchande, marine nationale et pêche. Aujourd'hui, la population des gens de mer s'amenuise et la SNSM recrute de plus en plus de sauveteurs dans les milieux de la plaisance, des pratiques sportives en mer ou de la plongée.

De la même façon, les opérations de sauvetage ont évolué et requièrent le développement de nouvelles compétences. Les canots de sauvetage sont de plus en plus rapides, emportent des systèmes électroniques de navigation et de communication ; les sauveteurs bénévoles de la SNSM ne doivent plus uniquement être marins mais devenir des professionnels du sauvetage et intégrer de nouvelles compétences. Ils doivent être secouristes, plongeurs, pouvoir piloter des embarcations rapides, savoir maintenir les moyens de sauvetage en condition opérationnelle, s’intégrer dans les systèmes de recherche sous la direction des CROSS,…acquérir des compétences en recherche et recueil des naufragés…

Les bénévoles de la SNSM doivent s’adapter pour passer d’une époque de transmission orale des savoirs faire organisée au sein des équipages à une organisation moderne de la formation au travers de processus clairs qui permettent de garantir aux autorités d’emploi les capacités opérationnelles de nos unités de sauvetage et les qualifications des sauveteurs qui composent nos équipages.

Les Sauveteurs en Mer ont pris en compte ces évolutions et se sont dotés en 2009 d’une Direction Nationale de la Formation qui leur a permis d’élaborer les référentiels de qualifications indispensables à la formation de ce nouveau public de sauveteurs. En 2011, un Pôle National de Formation (PNF) a été inauguré à Saint Nazaire. Le PNF dispense l’ensemble des formations permettant de garantir l’efficacité des opérations de sauvetage et la sécurité des sauveteurs.

Les stages pour les sauveteurs embarqués concernent la formation à la navigation, à la sécurité, au secourisme, à la coordination d’opérations, à la plongée, au pilotage des semi-rigides…ainsi que toutes les formations de formateurs permettant l’encadrement de ces stages.

Les stages pour les nageurs sauveteurs, chargés de la surveillance et de la sécurité des plages, concernent la qualification des sauveteurs à l’exercice de leur mission sur des plages dangereuses soumises aux vagues et aux courants, au pilotage de jets, à la navigation côtière et à la sécurité…ainsi que la formation des moniteurs et instructeurs de secourisme.

Le PNF dispose de matériels et d’équipements adaptés à l’ensemble des pratiques du sauvetage et notamment d’un simulateur qui permet d’entraîner les sauveteurs à répondre à des situations proches de la réalité, mettant en jeu l’ensemble des acteurs impliqués dans les opérations.

Par ailleurs, le PNF réalise des sessions OSC (On-Scene Coordinator) avec des officiers des CROSS et accueille l’ENSAM pour contribuer à la formation des chefs de quart CROSS.

Intensifier la prévention auprès du grand public

Les nouvelles pratiques en mer induisent de nouveaux risques pour les usagers. De nombreuses pratiques sportives se démocratisent sans s’accompagner d’un nécessaire travail de pédagogie. C’est pourquoi nos priorités s’axent également sur l’intensification de la prévention auprès du grand public.

Nos missions

Sauver des vies en mer et sur le littoral

Cette première mission comprend les sauvetages au large, assurés par les sauveteurs embarqués bénévoles, et la surveillance des plages, prise en charge par les nageurs-sauveteurs volontaires. Les sauveteurs embarqués ont pour rôle de porter assistance à toute personne en situation de naufrage réel ou potentiel. Ils doivent faire preuve d’une grande adaptabilité et d’un savoir-faire optimum pour répondre efficacement et en toute sécurité aux différents cas de figure qui se présentent à eux. Dans cette tâche, ils sont épaulés techniquement par une flotte opérationnelle et des équipements de pointe. Les nageurs-sauveteurs, issus des centres de formation et d'intervention de la SNSM, occupent les postes de secours sur les plages. Ils sont employés de manière saisonnière par les communes du littoral pour secourir les personnes sur les plages et en mer, jusqu’à 300 mètres de la côte.

Former pour sauver

La transmission de l’expertise en matière de sauvetage et la mise à jour constante des connaissances des équipes actives sont capitales pour les Sauveteurs en Mer. Au sein de 32 centres de formation et d'intervention à travers la France, 800 formateurs bénévoles dispensent près de 400 heures de cours et ateliers aux futurs nageurs-sauveteurs. Ces derniers seront mis à disposition des collectivités locales du littoral en période estivale. Cet apprentissage de 8 mois permet aux jeunes engagés d’obtenir les divers diplômes et certificats nécessaires à la pratique de l’assistance en bord de mer. Les apprentis peuvent également compléter leur formation par des stages spécifiques sur les plages et en mer.

Prévenir des risques et sensibiliser

Prévenir le grand public des dangers de la mer et l’informer sur les règles de bon sens à adopter fait partie intégrante de nos missions. Cet engagement  se traduit par des interventions directes auprès de l’ensemble des usagers de la mer et par la mise en œuvre régulière d’outils de communication variés. Afin d’initier le public dès son plus jeune âge, les Sauveteurs en Mer interviennent également dans les écoles et lors de classes de mer.

En savoir plus

Chiffres clefs 2015

4 400 Sauveteurs Embarqués bénévoles

1 300 Nageurs Sauveteurs

218
stations de sauvetage

242
postes de secours en plage

32 Centres de Formation et d'Intervention

7 700 personnes secourues

5 200 interventions

SNSM - Les Sauveteurs en Mer
Association loi 1901, reconnue d’utilité publique depuis 1970


31, cité d’Antin - 75009 Paris
Tel : 01 56 02 64 64