Les sauveteurs de Saintes-Maries-de-la-Mer au secours d'un jeune homme blessé suite à un accident de kite-surf

Le 22 juillet 2021 restera longtemps gravé dans les mémoires de cette famille, venue profiter de la mer Méditerranée. Cet été, les sauveteurs de la station de Saintes-Maries-de-la-Mer, dans les Bouches-du-Rhône, sont intervenus pour un accident impressionnant de kite-surf. Témoignage.
Vedette de sauvetage de la SNSM des Saintes-Maries-de-la-Mer
Légende
La vedette de sauvetage "SNS 214 Jacobé Salomé" de la SNSM de Saintes-Maries-de-la-Mer, partant en direction de la victime du kite-surf. © SNSM

« On dit toujours "ça n’arrive qu’aux autres…"  et c’est justement quand on n’y pense pas, quand on se sent serein et sûr de soi, que l’accident arrive… » livre avec émotion Nathalie, la mère de Loïc, victime d’un accident.

La mer Méditerranée était calme ce 22 juillet 2021. Un temps idéal pour pratiquer des activités nautiques. En fin d’après-midi, Nathalie veut s’adonner à son sport favori, le kite-surf. « Je suis partie du bateau, avec lequel nous avions navigué ce jour-là, sous les yeux attentifs de ma famille. En fin de session, au moment de ramener mon aile qui était encore dans l’eau pour la plier, Loïc, mon fils, a voulu m’aider. Il a tiré sur une ligne arrière qui a fait redécoller le kite et il a été projeté en mer à deux ou trois mètres. Il a crié : ses doigts de pieds ne tenaient plus que par les tendons », raconte la mère de la victime, encore sous le choc. La panique s’empare de la famille.

Le père de Loïc a un diplôme d’infirmier. Il se charge des soins, tandis que sa femme contacte les secours. « La prise de contact m’a semblée extrêmement longue : problèmes de VHF et de réseaux téléphoniques. » Pendant ce temps, les deux autres enfants, également à bord, essayent de soutenir leur frère de leur mieux pour qu’il ne s’endorme pas. Ils lui donnent des chewing-gums à mastiquer. 

Des sauveteurs efficaces et rassurants

« Dès que la vedette de la SNSM est apparue sur la mer au coucher du soleil, et que l’équipe a pris en charge Loïc, je me suis enfin sentie en sécurité, reprend Nathalie. Parmi cette équipe de sauveteurs parfaitement coordonnée, deux prénoms, Fred et Denis, s’inscrivent dans ma mémoire. Fred a prodigué les premiers soins, tandis que des équipiers mettaient en place le trajet du brancard. Denis a su trouver les mots qu’il fallait pour atténuer ma peine et la culpabilité qui m’envahissaient peu à peu. »

« J’ai vu la blessure, j’ai vu que c’était grave, il avait pratiquement trois orteils de sectionnés » commente Frédéric Petit, le patron du SNS 214, Jacobé Salomé. « Nous avons ramené Loïc, ainsi que sa mère, à bord de notre vedette, afin qu’il soit pris en charge par les pompiers ».

Nathalie a tenu à absolument saluer la SNSM et les sauveteurs dans une lettre leur rendant hommage. « Tous ont parfaitement joué leur rôle, raison pour laquelle je tiens absolument à leur rendre hommage. Sans leur aide si précieuse, je n’ose penser où nous en serions actuellement. Ils ont fait preuve de bravoure et de professionnalisme, et n’ont pas hésité à me laisser un contact en cas de besoin. Je n’oublierai jamais cette cohésion parfaite. Merci à eux, merci à la SNSM. »

Nos sauveteurs sont formés et entraînés pour effectuer ce type de sauvetage. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois !


Équipages engagés SNS 214 Jacobé Salomé (Saintes-Maries-de-la-Mer)

Patron : José Ibanez

Patron-suppléants : Denis Lyonnet, Nicolas Lyonnet, Frédéric Petit

Équipiers : Sarah Gourd, Denis Gruffat, Vincent Palot


Article rédigé par Alexis Haton, diffusé dans le magazine Sauvetage n°157 (3e trimestre 2021)