Brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA)

Le titulaire du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA) peut travailler dans les lieux de baignades gratuits et aménagés, dans les piscines privées, d’accès gratuit ou louées en dehors des heures d’admission et, en plus d’un brevet d'éducateur sportif des activités de la natation (BEESAN) ou maître nageur sauveteur (MNS), dans les établissements à accès payant.
Nageur sauveteur en entraînement pour le BNSSA en piscine © Demaret

Afin de se  présenter à l’examen du BNSSA, il faut :

  • Être âgé de 17 ans au moins à la date de l'examen  (il faut en revanche avoir 18 ans ou être émancipé pour exercer) ;
  • Être titulaire du certificat de formation aux premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1), précisant que le candidat est à jour de sa formation continue ;
  • Disposer d'un certificat médical.

L’examen comprend deux parcours de sauvetage chronométrés (100 m et 250 m), une épreuve de sauvetage et un questionnaire à choix multiples. Les titulaires du BNSSA qui souhaitent prolonger la validité de leur brevet doivent se soumettre tous les 5 ans à une vérification du maintien des acquis.

Pour connaître le coût de la formation et vous inscrire, contactez le CFI le plus proche de chez vous en cliquant ici !

Enseignement de la natation

Le titulaire du BNSSA a interdiction d'enseigner dans n'importe quel type d'établissement comportant un bassin, comme par exemple :

  • animer un cours d'aquagym dans un village-vacances,
  • donner des leçons de natation pour des enfants dans un camping,
  • encadrer des activités comme le water-polo ou toute autre activité ludique et/ou sportive dans un club-vacances,
  • donner des leçons de perfectionnement natation à des adultes dans un hôtel-club,
  • entraîner des jeunes dans un club de natation

Ce qui pourrait vous intéresser