L'assistance se transforme en urgence médicale pour les sauveteurs de Dinard

Sorti en mer avec un ami, Joël réchappe d'un accident cardiaque grâce à la perspicacité du patron de la vedette des Sauveteurs en Mer de Dinard, la SNS 244.

De bon matin, Joël et son ami, tous deux la soixantaine, sortent du port de Dinard ce dimanche 2 avril, afin d’essayer le moteur d’Ot’choz, leur vedette de 5 mètres. Mais très vite, le moteur tombe en panne et ils doivent mouiller à 250 mètres de Cézembre, à proximité des roches qui entourent le phare du Grand Jardin. C’est un mouillage incertain où l’ancre risque de chasser. Aussi, ils adressent par VHF un message "PAN PAN" demandant l’assistance de la SNSM. Le message est reçu par le CROSS à 8 h 47. La SNS 244 Commandant Jacques Le Boulanger, Vedette de 2e classe des Sauveteurs en Mer de Dinard, est en exercice dans les parages. Aussitôt engagée, elle est sur zone 5 minutes plus tard. La remorque est passée, tandis qu’un des canotiers embarque à bord d’Ot’choz. Mais, alors que le remorquage débute, Joël – qui a des antécédents cardiaques – commence à se plaindre de douleurs thoraciques. Aussitôt, la SNS 244 organise une conférence à trois avec le CROSS et le SCMM (Samu de Coordination Médicale Maritime) basé à Toulouse. À 9 h 12, le SCMM engage les moyens nécessaires pour l’accueil du patient à quai à Saint-Malo : un VSAV (Véhicule de Secours et d’Assistance aux Victimes) et une équipe du SMUR (Service Mobile d’Urgence et de Réanimation).

Par ailleurs, Hervé, le patron de la SNS 244, jugeant plus prudent d’éviter tout effort physique supplémentaire à Joël, choisit de ne pas le transférer sur la vedette de la SNSM. À 9 h 26, le convoi atteint la cale de Dinan à Saint-Malo. La victime est prise en charge et conduite à l’hôpital de Saint-Malo. La SNS 244, qui a toujours la vedette Ot’choz en remorque, fait route vers Dinard qu’elle atteint à 9 h 40. 

Un médecin confiera au patron de la SNS 244 que les décisions qu’il a prises étaient pertinentes. En effet, "un effort supplémentaire demandé à la victime aurait pu entraîner un accident cardiaque beaucoup plus grave". Joël a pu ressortir de l’hôpital le jour même, après quelques examens.

La vedette "Ot'choz", remorquée par la SNS 244, accoste à Saint-Malo moins d'1 h après l'alerte

 

Nos bénévoles sont entraînés et équipés pour effectuer ce type de sauvetage. Grâce à votre soutien, vous les aidez à être présents la prochaine fois !

 

D'après un article de Patrice Brault, paru dans le Magazine Sauvetage n° 140 (2e trimestre 2017).

Équipage de la SNS 244

Patron : Hervé Jean

Canotiers : Charlotte Fournier, Anthony Lucas, W